Cognac (16) : dans les anciens chais Monnet, le futur hôtel 5 étoiles prend forme

Les travaux de réfection dans les anciens chais de cognac Monnet vont bon train. En juillet 2018, un hôtel de luxe de 100 chambres et suites devrait y ouvrir ses portes.

Au coeur du centre-ville de Cognac (16), une friche industrielle de 2,4 hectares et, désormais, un chantier pharaonique : celui du futur hôtel "Chais Monnet". Il mobilise chaque jour 150 ouvriers .

Depuis la pose de la première pierre, le 8 octobre 2016, le site, construit en 1838, subit d'importants travaux de rénovation.

60 millions d'euros d'investissement
A l'origine de ce projet, un homme d'affaires britannique, Javad Marandi, d'origine azérie. Il a fait fortune dans l'industrie hôtellière haut de gamme à Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan, et a investi 60 millions d'euros dans le projet charentais.

A l'intérieur, bientôt, on trouvera 100 chambres et suites. Egalement, 14 appartements, deux restaurants, un jazz bar et lounge, une grande salle de conférence, des salles de réunions, une piscine et un spa... et même des boutiques.

L'ouverture de l'hôtel, un établissement de luxe 5-étoiles, est prévu en juillet 2018 et s'annonce comme un événement de l'année 2018 à Cognac. L'ambition affichée est de faire de la ville de Cognac "une destination internationale d’hospitalité gastronomique".

Les travaux de réfection dans les anciens chais de cognac Monnet vont bon train. En juillet 2018, un hôtel de luxe de 100 chambres et suites devrait y ouvrir ses portes. Intervenants : Arnaud Bamvens, directeur général de l'Hôtel Chais Monnet - Gaëtan Penec, directeur marketing de l'Hôtel Chais Monnet ©France 3 Poitou-Charentes

 

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité