La Charente sauve in extremis sa saison touristique 2013

L'église souterraine d'Aubeterre-sur-Dronne, l'un des lieux les plus visités en Charente pendant cet été 2013 / © Anne Lazarovitch CC-BY-SA
L'église souterraine d'Aubeterre-sur-Dronne, l'un des lieux les plus visités en Charente pendant cet été 2013 / © Anne Lazarovitch CC-BY-SA

L’été en Charente s'achève comme il a commencé : dans la chaleur. Cette météo n’a pas pour autant incité les touristes à venir en masse en juillet. Il aura fallu attendre le mois d'août pour enregistrer de nombreuses réservations de dernière minute.

Par Bernard Dussol

Les chambres d’hôtes et les gîtes sont les grands gagnants de la catégorie hébergements. Avec les réservation en toute dernière minute, la saison a été finalement rattrapée par les cheveux, comme en témoignent ces chiffres : +5 points en juillet par rapport à 2012 et +1 point en août. En revanche les hôtels, dans leur majorité, estiment avoir réalisé une saison en demi-teinte.

Les responsables de l'office de tourisme de Charente notent aussi que toutes les activités de loisirs payantes (gabarres, locations de bateaux, aventure-parc, tourisme fluvial) ont enregistré de nombreux visiteurs.

Parmi les sites les plus fréquentés, carton plein pour les visites du chantier de la LGV et de l'église souterraine d’Aubeterre qui a bénéficié de l’effet «Des Racines et des Ailes». Valeur sûre aussi : la cité de la BD à Angoulême. Baisse de fréquentation en revanche pour le Musée Mitterrand à Jarnac..

A noter encore une hausse de la fréquentation des châteaux de Villebois Lavalette et de Chalais et une grosse affluence en direction des bases nautiques avec une clientèle de plusieurs nationalités composée de Hollandais, Belges et Britanniques.

Bref une saison mi-chèvre mi-choux. Les chiffres définitifs ne seront connus que dans quelques jours.








Sur le même sujet

Interview de Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne

Les + Lus