"Je serai candidat et je serai réélu". Serein, le député sortant de la troisième circonscription de Charente Jérôme Lambert fera sans l'investiture du PS.

Publié le Mis à jour le

Critiqué par EELV et LFI pour son vote contre le mariage pour tous et ses prises de position contre la PMA, Jérôme Lambert n'aura finalement pas son investiture sous la bannière de la Nouvelle Union Populaire Écologiste et Sociale (NUPES) pour les prochaines législatives.

Ils se sont couchés parce qu'ils ont eu peur. Ils ont peur de leur ombre.

Jérôme Lambert, député de Charente

C'était le candidat désigné pour la troisième circonscription de Charente dans le cadre des accords conclus par la coalition des partis de gauche pour les élections législatives de juin prochain.

Sous la pression des critiques de ses alliés écologistes et insoumis, le Parti Socialiste a annoncé retirer son investiture à Jérôme  Lambert. " Je l'ai appris par un coup de fil d'Olivier Faure, qui m'a dit tu comprends, ça va être compliqué, on a beaucoup de pression..."

Polémique autour de ses prises de position jugées homophobes

Depuis l'annonce de la liste des candidats devant bénéficier de l'investiture de la NUPES, la polémique autour du nom de Jérôme Lambert s'est propagée dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Dans un communiqué commun publié le 8 mai, les antennes départementales de l'Union Populaire et d'Europe Écologie les Verts tiraient à boulets rouges sur la candidature du député sortant, dénonçant ses prises de position qui ne correspondraient pas   "aux valeurs de la Nouvelle Union amenée à gouverner". 

"Le fait le plus notable ayant été son vote contre la loi pour le mariage pour tous, et ses prises de positions en faveur de la Manif pour tous ; son vote contre l'élargissement de la PMA pour les couples de femmes et les femmes seules"  listent les auteurs du texte qui font également référence à   "son abstention sur la loi pour la transparence de la vie politique".

Indigne, infamant et mensonger

Réfutant être homophobe, Jérôme Lambert justifiait sa position :  "Je voulais défendre le respect des principes de filiation qui à mon sens ne peut naître que d'un élément masculin et d'un élément féminin. Que la loi torde le bras à ce principe naturel ne me semblait pas être une bonne chose."

C'est complètement indigne de la part du PS de laisser penser que je ne serai pas investi parce que je serais homophobe.

Jérôme Lambert, député de Charente

Sûr de lui

Imperturbable, Jérôme Lambert précise qu'Olivier Faure l'a assuré que le candidat qui bénéficiera de l'investiture à sa place, " un parachuté parisien", ne lui fera pas beaucoup d'ombre.

Je serai candidat, et je serai réélu. Ce n'est pas l'investiture qui fait l'élection, ce sont les électeurs.

Jérôme Lambert, député de Charente

L'élu affilié au Mouvement des Citoyens (MDC) va donc briguer un huitième mandat sous l'étiquette divers gauche, sûr du soutien de ses électeurs. " Je fais confiance aux Charentais et à la relation que j'ai avec eux". Il dit recevoir chaque jour de nombreux messages de soutien de leur part.