Covid 19 : le pass sanitaire bouleverse l'organisation des établissements concernés

Depuis le 21 juillet, tous les établissements recevant du public et dépassant une jauge de cinquante personnes, devront contrôler le pass sanitaire des visiteurs. Une énième mesure qui vient perturber la saison estivale.
Pass sanitaire européen
Pass sanitaire européen © Claire Lebret / France télévisions

C'est dans la précipitation que les lieux recevant du public ont dû s'adapter aux nouvelles mesures. Le pass sanitaire est rendu obligatoire lorsque la jauge de 50 personnes ne peut être respectée. La mise en place de contrôles à l'entrée implique une réorganisation du fonctionnement des établissements. 

Maître mot: adaptation

À l'entrée du Futuroscope, chacun doit montrer patte blanche avec son QR code de vaccination complète ou de résultat de test PCR ou antigénique négatif. Pour faciliter l'accès, le direction a fait installer une tente où les visiteurs peuvent se faire tester et obtenir le fameux sésame.

On fait ce qu’il y a à faire… moi j’ai eu ma première dose donc on s’adapte aux nouvelles mesures!

Un visiteur

De son côté, la direction des cinéma CGR a opté pour une stratégie au cas par cas. Au cinéplex des Minimes à La Rochelle c'est pass sanitaire obligatoire pour accéder aux salles obscures. Tandis qu'au cinéma CGR dragon, à seulement quelques kilomètres, c'est l'option jauge limitée à 50 personnes qui a été retenue. Une façon de proposer deux alternatives et de limiter la casse. 

Un coût financier

À l'Aquarium de La Rochelle, trois personnes ont dû être embauchées pour assurer le contrôle des documents à l'entrée, et ce n'est pas le seul investissement réalisé.  

On a aussi augmenté le temps de travail des saisonniers… c'est un coût en masse salarial énorme. Plus les six appareils de contrôle… on a dû repenser toute notre gestion des flux, l'installation de barrières, nouvelles signalétiques…

Ambre Benier, directrice générale de l’aquarium de La Rochelle

 

À cela s'ajoute la peur d'une baisse de la fréquentation. Et même si l'Aquarium affichait complet aujourd'hui, les cinémas CGR n'ont pas fait salle comble. 

Aujourd’hui, c’est une journée très basse par rapport au même jour en 2019, on est à moins 70%. Certains spectateurs ne viendront plus … c’était notre crainte et ça se produit.

David Scantamburlo, directeur marketing CGR

Tous regrettent le très court délai octroyé par le gouvernement pour mettre en place les vérifications du pass sanitaire. Des contrôles débuteront à partir de la semaine prochaine, le temps pour chacun de parfaire sa stratégie. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société culture