Coronavirus en Aquitaine : un cluster dans un Ehpad en Dordogne, la Gironde en "vulnérabilité modérée"

Trois résidents d'un Ehpad de Dordogne ont été testés positifs au coronavirus, classant l'établissement dans la catégorie des "foyers épidémiques", ou clusters.  Par ailleurs, le département de la Gironde a été classé en "vulnérabilité modérée" par Santé publique France.   
 

Un foyer de contamination avait été mis au jour dans un Ehpad de la Dordogne
Un foyer de contamination avait été mis au jour dans un Ehpad de la Dordogne © France 3 Périgord
 
Trois résidents de l'Ehpad Henri Frugier, situé sur la commune de la Coquille dans le nord de la Dordogne ont été testés positifs au coronavirus.
La découverte d'un premier cas dans l'établissement, le 3 juillet, a donné lieu à un dépistage de l'ensemble des résidents et du personnel, soit 147 personnes. Les trois personnes testées positives ont été placées à l'isolement dans un secteur dédié Covid-19 au sein de  l'Ehpad, précise l'Agence régionale de Santé.

Les résidents testés négatifs peuvent quant à eux continuer à recevoir leurs proches, à l'extérieur du bâtiment, avec une application stricte de gestes barrières, poursuit l'ARS.
Ces nouveaux cas ravivent l'inquiétude, alors que l'établissement avait déjà été touché par le virus en avril.

"Frémissement" des indicateurs

En France, le nombre de décès dépasse depuis le 10 juillet les 30 000. Au total, plus de 170 personnes ont été testées positives, dont 39 526 en Ehpad et Etablissements médico-sociaux.
En Nouvelle Aquitaine, à la même date – les chiffres n'étant pas actualisés le week-end, on comptait 65 hospitalisations pour Covid-19, et trois clusters en Corrèze, en Gironde et dans les Landes.
 

"Depuis début juillet, des frémissements des indicateurs sont observés", notait l'ARS dans un communiqué. L'Agence régionale de Santé précisait notamment que le relâchement des comportements, les regroupements entre amis, les réunions familiales ou festives ou encore l'arrivée de vacanciers étaient "autant de facteurs de risque de reprise".
 

La Gironde en vulnérabilité modérée

Le taux d'incidence en Gironde était, le 10 juillet de 1,5 nouveaux cas de Covid-19 pour 100 000 habitants. Pourtant l'Agence Santé publique France par ailleurs classé la Gironde comme un département en situation de vulnérabilité modérée, tout comme la Mayenne. La Guyane et Mayotte sont en situation de vulnérabilité élevée.  Ce  classement est émis à partir des "indicateurs produits et des signalements reçus, incluant les investigations de clusters", selon Santé Publique France .
Dans le département, le nombre de cas positifs est passé de 47 pour la dernière semaine de juin à 82 pour la première semaine de juillet.
Ces taux d'incidence sont de 1,0 dans les Pyrénées-Atlantiques, 4,6 dans les Landes, 1,0 en Dordogne et 0 dans le Lot-et-Garonne.

 
La Gironde est en "vulnérabilité modérée", selon les dernières données analysées par Santé publique France
La Gironde est en "vulnérabilité modérée", selon les dernières données analysées par Santé publique France © Santé publique France

 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter