Coronavirus. Quelles précautions faut-il prendre lorsque l'on fait ses courses ?

Alors que les courses sont devenues pour certains une source de stress. L'ANSES, l'Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire vient de publier ses recommandations sur les mesures d’hygiène visant à limiter les risques de transmission du virus.
 

© Aurélie Audureau, MaxPPP
Quelles précautions prendre après avoir fait ses courses ? Faut-il cuire ses aliments pour détruire le virus ? Peut-on manger ses fruits et légumes crus, que faire des emballages ? 
L’Anses, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, qui a examiné, sur la base des données scientifiques disponibles, les possibilités de transmission de la maladie Covid-19 par les aliments, apporte des réponses aux questions les plus fréquentes.

Une fois rentré à la maison avec vos courses, plusieurs précautions sont à prendre selon l'Anses qui recommande de se laver les mains en priorité et de « laisser reposer ses courses deux ou trois heures après les avoir ramenées à la maison lorsqu’il ne s’agit pas de produits frais ». Laissez-les par exemple sur le palier, dans la voiture ou dans le garage. Le virus peut rester jusqu’à 3 heures à l’air libre ou sur des surfaces inertes selon l'Anses qui conseille de retirer le suremballage et de nettoyer les produits qui doivent aller au réfrigérateur avec un chiffon ou un papier essuie-tout humide. Ne pas oublier de se laver de nouveau les mains juste après. 
Voici le détail des questions auxquelles l'Agence Sanitaire a répondu. 

Comment préparer et consommer ses fruits et légumes ?

Après un achat, avant de les consommer ou de les cuisiner, il faut bien laver ses fruits et légumes à l’eau potable.  N’utilisez surtout pas de désinfectant comme l’eau de javel ou de détergent, vous risqueriez une intoxication s’il était mal rincé. L’utilisation du vinaigre blanc pour rincer ses fruits et légumes n’est pas nécessaire. Il n’a pas d’action virucide. Après lavage à l’eau potable, sécher les aliments avec un essuie-tout à usage unique aide pour éliminer d’éventuelles particules virales. Ces gestes sont particulièrement importants lorsque les fruits et légumes sont mangés crus.
Pour les légumes, il faut savoir qu’il suffit d’une cuisson à 63°C - c’est-à-dire à feu moyen - pendant 4 minutes pour détruire le virus potentiellement présent. Rien ne sert de « sur-cuire » ses aliments donc, sauf si la recette ou vos goûts personnels l’exigent.

Peut-on manger ses fruits et légumes crus ?

Oui, comme cela a été dit dans la question précédente, il est important de laver ses fruits et légumes à l’eau potable. Vous pouvez également les peler comme pour les pommes ou les poires.

Le vinaigre blanc est-il efficace pour détruire les virus sur les emballages ?

Les études ont montré que le vinaigre blanc était inefficace pour détruire des virus sur les aliments ou les emballages.

Quelles précautions prendre en rentrant de mes courses ?

Les emballages peuvent avoir été contaminés par des mains souillées lors de leur manipulation par une personne infectée. Même si le virus causant la maladie ne peut survivre plus de 3 heures sur les surfaces des emballages, essuyer les emballages avec un essuie tout à usage unique humidifié constitue cependant une précaution supplémentaire. On peut également laisser reposer les produits emballés non réfrigérés trois heures après les avoir ramenées à la maison lorsqu’il ne s’agit pas de produits frais. Pour les aliments qui se conservent au réfrigérateur, dès lors que cela est possible, il faut retirer les suremballages  avant de les ranger. Il faut se laver les mains soigneusement avant et après la manipulation de ces emballages.

Faut-il chauffer son pain ?

Le pain est cuit à haute température lors de sa préparation, ce qui élimine les virus. Les boulangers comme les autres professionnels de l’alimentation sont fortement sensibilisés aux règles d’hygiène (lavage de main régulier et port de gants pour servir, utilisation d’un sac pour ranger le pain). Dans ces conditions, le risque de transmission du virus est négligeable, il n'est donc pas nécessaire de faire chauffer son pain.
Si vous êtes malade, vous devez éviter autant que possible de manipuler le pain et de préparer les aliments.

Peut-on contracter le Covid-19 au contact de surfaces contaminées ?

Certaines études démontrent que le virus peut rester plus ou moins infectieux sur des surfaces inertes. Donc le risque d’être en contact avec le virus en manipulant des objets ayant été contaminés n’est théoriquement pas exclu, mais il est faible. C’est pour cela qu’il est important de respecter les règles suivantes : ne pas se toucher le visage durant ses achats, se laver les mains lorsque l’on rentre chez soi et après avoir rangé ses courses.

Comment nettoyer des surfaces potentiellement contaminées ?

Les produits ménagers usuels permettent de nettoyer des surfaces potentiellement contaminées. Si vous utilisez de l’eau de javel, utiliser ce produit avec précaution car il est fortement oxydant et caustique pour la peau, les muqueuses et les matériaux.
Le téléphone, en contact direct avec les mains et le visage, les claviers d’ordinateurs, les tablettes tactiles, les poignées de portes peuvent être un vecteur de transmission du virus et doivent être nettoyés avec un produit adapté (par exemple des lingettes désinfectantes compatibles avec le nettoyage des écrans tactiles, un essuie tout imbibé d’alcool à 70°c pour les matériaux compatibles).
 

Attention aux accidents de désinfection

Depuis début mars, les centres antipoison ont signalé de nombreux accidents domestiques et intoxication en lien avec le coronavirus. 
L'Anses avertit qu'il ne faut pas mélanger plusieurs produits, notamment eau de Javel et détartrant qui ensemble produisent des vapeurs de chlore, qu'il ne faut pas passez les aliments à l'eau de Javel, ni utiliser de désinfectants de surface pour l' hygiène corporelle.
Concernant les gels hydroalcoolique, le principal risque concerne l'exposition accidentelle des enfants à ces solutions ou aux produits entrant dans la composition des variantes à fabriquer soi-même (alcool à 70°, eau oxygénée).
Retrouvez les recommandations de l'ANSES sur leur site internet.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société alimentation