Coronavirus : pendant le confinement, on applaudit aux fenêtres pour témoigner son soutien aux soignants

Tous les soirs à la fenêtre à 20h pour soutenir les personnels de santé. / © CCo via Pixabay
Tous les soirs à la fenêtre à 20h pour soutenir les personnels de santé. / © CCo via Pixabay

Le mouvement est encore timide en Nouvelle Aquitaine mais il s'installe. Chaque soir à 20 heures, des particuliers se pressent à leurs fenêtres pour remercier le personnel soignant qui lutte contre le coronavirus. Rendez-vous chaque soir sur votre balcon pour l'opération #OnApplaudit.

Par SP

Celui-là est inoffensif et il fait chaud au coeur. Doucement mais sûrement, le virus de la solidarité se propage en Nouvelle Aquitaine. Depuis mardi 17 mars et la mise en place du confinement dans le pays, des particuliers remercient le personnel médical mobilisé contre le Covid-19.

Comme dans d'autres régions de France, ils se sont d’abord rassemblés sous le “hashtag” “on applaudit” sur Twitter avant de se donner rendez-vous à leurs fenêtres. Hier mercredi soir, les habitants de cette résidence à Limoges ont claqué des mains. Dans la pénombre de la nuit, une femme donne le tempo : "Allez ! On y va ! tous les soirs " 
 
Les habitants de la rue de la Vialoube à Limoges soutiennent tout ceux qui travaillent pour le bien être des autres.

Chaque soir, à 20 heures, des hommes, des femmes, des enfants sortent sur leur balcons pour applaudir.
 


Et dans certains quartiers, l'émotion est palpable comme le souligne Naïma Charaï. La conseillère Régionale Nouvelle Aquitaine est sorti sur son balcon à Bordeaux et a filmé la scène.
Pour l'instant, ils ne sont que quelqu'uns mais tous sont reconnaissants et rendent hommage aux soignants en 1ère ligne contre le #Coronavirus !.

Le mouvement est encore timide mais il s'installe place Saint-Pierre à Bordeaux. 

 

Les Français suivent ainsi l'exemple des Italiens et des Espagnols. Dans ces autres pays durement touchés par l'épidémie, les habitants ont aussi pris l'habitude de saluer le travail du corps médical dans cette crise. 
 

Ces applaudissements pour briser le silence de la quarantaine. et saluer le travail des soignants, mobilisés et éprouvés sont amenés à perdurer, chaque soir, jusqu'à la sortie de la crise si possible.

La prolongation du confinement sera "très vraisemblablement nécessaire" a estimé ce jeudi sur Franceinfo, Geneviève Chêne, la directrice générale de l'agence sanitaire Santé publique France. Précisant qu'il faudrait attendre "entre 2 et 4 semaines" pour observer un changement dans la dynamique de l'épidémie de coronavirus.

Selon le dernier bilan officiel, le bilan des victimes du coronavirus ne cesse de s’alourdir.

L'épidémie a fait 264 morts en France. 3.626 personnes sont hospitalisées dont 931 en réanimation. 

Parmi ces cas les plus graves, la moitié sont âgés de "moins de 60 ans"

Avec 89 décès en 24 heures, la situation "s'aggrave rapidement" a insisté le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon,  avec un risque de saturation de services d’urgence. 

Le projet de loi instaurant un « état d’urgence sanitaire » arrive au Parlement. Le texte doit y être débattu aujourd'hui en comité « restreint ».
 

Sur le même sujet

Les + Lus