• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

34 élus frondeurs contre la limitation de vitesse à 80km/h

La mesure doit entrer en vigueur le 1er Juillet 2018 / © Max PPP
La mesure doit entrer en vigueur le 1er Juillet 2018 / © Max PPP

34 élus du massif central ont signé une lettre ouverte au président de la République contre la limitation de vitesse à 80km/h sur les routes secondaires. La fronde s’installe, y compris dans le camp du gouvernement.

Par Franck Petit

Christophe Jerretie, le député (LREM) de Corrèze fait partie des élus contre cette mesure. Il est l’un d’ailleurs l’un des premiers à l’avoir affirmé haut et fort dans un courrier envoyé le 15 janvier à Edouard Philippe. Il n’a jamais reçu de réponse officielle. C’est pourquoi il a signé cette lettre ouverte envoyée à Emmanuel Macron.

L’élu Corrézien remarque que cette proposition ne figurait pas dans le programme du président de la République. Il considère aussi que dans son département, il serait plus efficace de travailler sur les zones accidentogènes. A ces endroits précis, il pense qu’il serait intéressant de limiter la vitesse et de créer des aménagements spécifiques.

Les signataires de la lettre

Les 34 signataires sont de bords politiques différents. Parmi eux, on retrouve 12 députés, 11 sénateurs, 3 députés européens et 8 présidents de conseil départementaux.

34 élus signataires
34 élus signataires


Conseil départemental de Corrèze

Le 15 Février dernier, le conseil départemental de Corrèze avait déjà décidé à l’unanimité de proposer d’expérimenter le maintien de la limitation à 90 km/h.

La limitation à 80 km/h sur les routes  secondaires doit entrer en vigueur à compter du 1er juillet.

Christophe Jerretie sera l’invité du 12/13 Limousin ce mercredi 28 février.
.

Sur le même sujet

Les contrôles au faciès dénoncés par le maire de Bayonne

Les + Lus