• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Jean Mazière dans la tourmente

© Julie Radenac
© Julie Radenac

L’entreprise de salaison d’Allassac, en Corrèze, fait face à d’importantes difficultés financières après la découverte de listéria fin 2018 dans l’un de ses produits.

Par FC avec JR

Ce vendredi 8 février 2019, il n’y a aucune activité chez Jean Mazière.
Les chaines de production sont à l’arrêt, et les 20 salariés sont en chômage partiel.

 

Listéria


Le problème remonte à décembre 2018 : un taux anormalement élevé de Listeria est alors détecté chez un client, dans un pot de rillettes.

Des analyses sont lancées : la bactérie n’est présente que dans le lot incriminé, mais les services vétérinaires demandent tout de même par mesure de précaution le retrait de toute la production de Jean Mazière.

Un coup dur, juste avant les fêtes de fin d’année, une période où les ventes sont importantes.

 

Salaires non payés


Aujourd’hui, les locaux ont été assainis, mais les salaires de décembre et janvier ne sont pas encore payés.
L’entreprise estime à 450 000 euros la somme nécessaire pour redémarrer l’activité.

Le conseil régional a déjà promis une aide exceptionnelle, et une cagnotte Leetchi est ouverte sur internet pour aider cette entreprise créée en 1840.

 
Corrèze : une entreprise en pleine crise après la listéria
Fin 2018, l'entreprise de salaison Jean Mazière, basée à Allassac en Corrèze était touchée par la présence de listéria. Depuis, la société rencontre d'importantes difficultés économiques. Février 2019, les chaînes de production sont à l'arrêt et les 20 salariés au chômage partiel. Intervenants : Eric Brugère, PDG de la charcuterie Jean-Mazière Jean-Louis Lascaux, maire d'Allassac - reportage : Julie Radenac, Marine Nadal montage : Chrystèle Reynard

A lire aussi

Sur le même sujet

La naissance de Yantouta

Les + Lus