Argentat : les raisons de la crue de la Maronne

Les 73 habitants d'Argentat évacués en pleine nuit à cause de l'inquiétante montée de la Maronne sont rentrés chez eux. Après l'inquiétude, c'est le temps des questions : pour quelle raison le niveau de la rivière est-il monté si rapidement, et était-ce évitable?

 

Le niveau de la Maronne en crue a plus que doublé à Argentat
Le niveau de la Maronne en crue a plus que doublé à Argentat © Jean Perrier/France Télévisions

Il est un peu plus de minut, ce mardi 2 février, quand les pompiers font le tour des maisons des hameaux de l'Hospital et Basteyroux, à Argentat. Elle sont toutes proches de la Maronne, un affluent de la Dordogne en crue.

Des riverains évacués et inquiets

Le niveau de la rivière augmente de 10 centimètres par heure, et il dépasse déjà les trois mètres, c'est-à-dire plus du double de sa cote habituelle. Et à cause de cette brusque montée, le département de la Corrèze vient d'être placé en vigilance Rouge pour les crues. 

Annie, une riveraine quitte précipitamment sa maison, emportant avec elle le minimum, son sac à main, mais surtout toute son inquiétude.

C'est la première fois depuis que j'habite ici que ça arrive.

Annie Vigier

 

Le hameau de Basteyroux à Argentat les pieds dans l'eau
Le hameau de Basteyroux à Argentat les pieds dans l'eau © Jean Perrier-France Télévisions

 

Un pic à 3 mètres 30

Les habitants évacués trouvent refuge dans la famille, chez des amis, une vingtaine rejoint la salle polyvalente d'Argentat mise à disposition par la mairie. Chacun prend son mal en patience, pendant que depuis le PC sécurité, le niveau de la Maronne est suivi de près. 

Des habitants évacués à cause de la crue de la Maronne à Argentat

 

Entre 23 heures et une heure du matin, il connaît un pic à 3 mètres 30, alors qu'à l'habitude le niveau de cette rivière est à 1 mètre 40. Puis c'est la décrue. Le danger s'éloigne et à 3 heures du matin, les habitants évacués retrouvent leur lit. 

Une crue soudaine

Certes il pleut beaucoup sur la Corrèze ces derniers jours, d'ailleurs le département est classé en vigilance orange aux inondations. 

La pluie seule n'explique pas cette crue soudaine. EDF a procédé à un lâcher d'eau sur un barrage en amont. Mais la préfète de la Corrèze Salima Saa veut relativiser "on ouvre les vannes pour laisser passer l'eau, alors ça fait plus d'eau, ce n'est quand même pas une vague."

 

La Maronne en crue

 

Barrage en cause ? 

Le barrage de Hautefage sur la Maronne
Le barrage de Hautefage sur la Maronne © François Clapeau

Le lâcher d'eau d'un barrage en amont d'Argentat aurait-il causé cette crue ? Ce n'est pas si simple, explique Vincent Marmonier, directeur GEH EDF Barrages, reponsable des barrages sur la Maronne. 

Le barrage s'était rempli, il était arrivé à son niveau maximum, EDF a donc procédé à un lâcher d'eau, qui correspond au débit naturel de la rivière. 

Mais ce n'est pas le fait d'ouvrir les vannes qui provoque la crue : "ce qui provoque la crue, c'est le débit naturel, les pluies importantes qu'on a connues ces derniers jours, des températures élevées qui ont provoqué une fonte du manteau neigeux..."

Vincent Marmonier parle d'un phénomène naturel exceptionnel. 

Le barrage de Hautefage

 

Comme 17 autres départements, la Corrèze est toujours placée en vigilance "Orange" ce mardi 2 février. Les rivières Vézère et Corrèze sont elles aussi menaçantes. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo