Brive : 5e défaite consécutive pour le CAB

Perdre à la dernière seconde après avoir mené tout le match, sur un essai du pur corrézien Fabien Sanconnie, difficile de faire plus cruel pour les Brivistes, qui s'inclinent 19-23 face au Racing.

Une des dernières mêlées fatales aux Brivistes ce soir, sous les yeux des dirigeants du CAB et des joueurs hors groupe, seul "public" autorisé au Stadium.
Une des dernières mêlées fatales aux Brivistes ce soir, sous les yeux des dirigeants du CAB et des joueurs hors groupe, seul "public" autorisé au Stadium. © Pierre Gauthier - France Télévisions
Les Brivistes avaient promis de l'engagement, ils ont tenu parole. Jusqu'à tenir en respect la grosse armada du Racing. Malheureusement, il aurait fallu être moins indisciplinés en toute fin de partie pour conserver le résultat. Un véritable crève-coeur. 
 
La déception de Saïd Hirèche


Le CAB retrouve ses bonnes habitudes du début de saison en attaquant ce match pied au plancher. Une percée tranchante de Hervé plein centre amène l'essai de Thompson-Stringer entre les poteaux dès la 2e minute, 7-0.

Le début de match rêvé du CAB se poursuit. Après avoir pilonné la ligne francilienne, les Brivistes obtiennent une pénalité que Laranjeira passe, 10-0 (9e).

C'est le jour et la nuit avec les dernières prestations à domicile des Corréziens, nouvelle pénalité quatre minutes plus tard, et même punition pour le Racing, 3 points de Laranjeira, 13-0 (13e).
 
La réaction de Thomas Laranjeira


Il faut attendre la 16e minute pour assister au réveil des vice-champions d'Europe. Machenaud réduit l'écart au pied, 13-3 (17e).

Dans la foulée, les visiteurs mettent la pression, obtiennent des pénalités, choisissent des pénaltouches mais sont, à leur tour, sanctionnés et les Brivistes se dégagent, ouf !

A la 27e, Jones écope d'un carton jaune et Laranjeira enquille, 16-3 (28e).

Le match devient fou après la sirène, les Racingmen sont tout proches de scorer, mais ils se font contrer et c'est Brive qui rate l'essai tout fait à 4 contre 2. Les Blanc & Noir mènent quand même 16-3 à la pause, et c'est bien mérité.


Un scénario d'une infinie cruauté


Changement de scénario au retour des vestiaires. Visiblement "bougés" par leur staff, les Racingmen remettent leur jeu en place et inscrivent un essai d'école, aplati par Taofifenua en bout de ligne, 16-10 (42e).
 
L'analyse de Dimitri Szarzewski


Moins de cinq minutes plus tard, Machenaud réduit encore l'écart au pied, 16-13 (48e).

Mais à la 63e, le CAB reprend un peu d'air, toujours grâce à la botte de Laranjeira, 19-13

Une pénalité rendue quatre minutes plus tard par Trinh-Duc, 19-16 (67e).

Le Racing pousse, et choisit trois fois les pénaltouches plutôt que les points... Un choix perdant, la défense briviste tient bon !

Sauf que les Franciliens ne lâchent pas le morceau, et à force d'enchaîner les pénalités, les Cabistes craquent. L'essai est signé, ironie du sort, du plus Corrézien des Racingmen, Fabien Sanconnie. Le CAB s'incline à la dernière seconde 19-23, plus que rageant !
 
La réaction de Fabien Sanconnie


Avec cette 5e défaite consécutive, la 3e à la maison, le doute s'installe dans les têtes brivistes. D'autant qu'après une semaine off, il faudra disputer trois rencontres de suite à l'extérieur en 10 jours. Bon courage !
 
L'analyse de Jeremy Davidson

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ca brive rugby sport