Brive "A toute Berzingue" avec Lorànt Deutsch

L'auteur, animateur et écrivain Lorànt Deutsch est actuellement à Brive pour tourner un épisode de sa série "A toute Berzingue !". Ces vidéos de 5 minutes proposent "de manière simple et rapide" d'aller à la découverte des villes et leurs histoires. Rencontre entre deux-prises.

Le tournage a démarré dans sur les bords de la Corrèze
Le tournage a démarré dans sur les bords de la Corrèze © Office de Tourisme de Brive

Vous l'avez peut-être aperçu en train de courir dans les rues de Brive ou au bord de la Corrèze... Lorànt Deutsch tourne ces 25 février et 26 février 2021 un numéro de « A Toute Berzingue ! »... Une émission diffusée sur Youtube, où il présente (en 5 minutes chrono !) des villes ou des régions, de l'antiquité à l'époque contemporaine... L'acteur, animateur et écrivain a déjà arpenté une trentaine de villes, avant d'arriver à Brive. Rencontre entre deux prises.

Pour ce numéro d’ « A toute Berzingue ! » consacré à Brive, vous avez choisi le Pont du Buy. Il est assez moche (en béton), mais il a une histoire alors ?

Il est moche, mais il faut le regarder avec mes yeux (il ôte ses lunettes de soleil) et tout à coup tout s’éclaire, tout s’illumine, tout s’émerveille… Oui il a une histoire puisque c’est le pont à partir duquel tout est parti pour Brive : c’est le premier pont antique qui enjambait la Corrèze et qui permettait de relier le territoire du nord au sud.

Aujourd’hui, il n’en reste plus rien…

Si, il en reste le pont du Buy ! Il a été « re-maçonné » puisqu’à l’époque les ponts étaient en bois, ça n’a pas pu résister à 2000 ans d’histoire, mais son héritage est encore là : c’est son arrière arrière petit filliot qu’on peut contempler aujourd’hui !

© Office de Tourisme de Brive

Qu’est-ce-qui vous a surpris dans l’histoire de Brive ?

C’est le paradoxe que je décris dès l’introduction de ma chronique : cette ville, si bien située, n’en a pas profité jusqu’au 18e siècle. Elle est sur un carrefour de circulation majeur qui relie les plus grandes villes de Gaule, c’est un endroit qui est hyper irrigué et pourtant, elle n’a pas su en profiter. Pourtant c’était une ville commerçante, marchande avec des foires, des consuls... Une ville qui très tôt a essayé de conquérir son autonomie par rapport à la suzeraineté, la féodalité. Mais il faudra attendre le 18e siècle pour qu’elle connaisse enfin un essor digne de son emplacement et de la volonté de ses habitants. Donc c’est ça qui pour moi est assez curieux. Ce paradoxe d’une ville qui avait beaucoup d’atouts et qui a mis du temps à les voir.

L’idée de ces vidéos en 5 minutes, c’est de faire découvrir des villes aux gens extérieurs, mais les Brivistes aussi peuvent apprendre des choses ?  

Bien sûr, vous avez mon meilleur ami est Parisien et il n’est jamais monté sur la Tour Eiffel ! Donc quand on découvre une ville en tant qu’invité, comme moi, on voit forcément les trésors. Puisque le voyage est déjà une quête donc on habitue le regard à avoir des « merveilles » (…) alors que quand on y vit on a plus de mal à déceler la perle qui est noyée dans les tracas du quotidien. Donc moi en tant que touriste, je vais essayer de montrer aux Brivistes que de manière accessible, gratuite et près de chez eux, il y a moyen de faire de belles balades et de vivre de belles histoires. Pas besoin d’aller jusqu’au bout du monde, surtout en cette période très délicate.

© Office de Tourisme de Brive

Le circuit d’  « A toute Berzingue » vous emmène où ?

On a commencé près de la Corrèze puisque c’est vraiment la rivière qui a irrigué la ville et qui est le fleuve nourricier pour les premiers habitants de Brive durant l’Antiquité. Puis on va aller du côté de la collégiale Saint-Martin. Ce qui amusant c’est de regarder une carte de Brive et de voir à quel point cette espèce de cercle qui forme même un cœur garde son tissu médiéval. Il y a des endroits qui ont été très bien conservés, sanctuarisés par les habitants et par l’amour qu’ils portent à leur cité ».

Avis aux amateurs d’histoire, ce numéro d’« A toute Berzingue ! » à Brive devrait être diffusé aux alentours de la mi-mars.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture histoire