À Brive, un concours de nettoyage de vitre pour intéresser les jeunes aux métiers de la propreté

Comment faire pour attirer les jeunes vers une filière qui recrute, lorsqu'elle souffre d'une image particulièrement négative ? Pour répondre à cette problématique, un "challenge des métiers de la propreté" a été organisé au Lycée Danton à Brive. 

Le professeur déclenche le chronomètre, et l'élève s'active pour nettoyer la vite le plus rapidement possible. Voilà l'épreuve du "challenge des métiers de la propreté", organisé jeudi 8 mars au lycée Danton de Brive.

Par le biais de cette communication ludique, les professeurs et professionnels du secteur espèrent inciter les jeunes à intégrer une formation aux métiers de la propreté. Mais il faudra d'abord dépasser les préjugés. 

Faire tomber les préjugés 


"Le but n'est pas forcément de recruter nos élèves [...] mais aussi de faire connaître ce qu'est la filière HPS (hygiène, propreté, stérilisation ndlr), à nos collègues qui ne connaissent pas, et ont tendance, parfois aussi, à avoir des préjugés" souligne Florence Haverlant, professeur en biotechnologie.

"Tout le monde pense que [la formation], c'est femme de ménage. [...] Mais il y a d'autres métiers et d'autres débouchés dans le nettoyage" réagit Emilien, élève de 3e au lycée Maryse Bastié, à Limoges.

Une secteur qui recrute 


Du CAP au Bac+5, avec des besoins de profils qualifiés, notamment dans le milieu hospitalier, la filière de la propreté créé de nombreux postes chaque année.

"Les élèves du Bac pro peuvent prétendre à un poste de chef d'équipe, [...puis..] d'encadrant, [...] directeur d'agence. On peut même devenir chef d'entreprise !" plaide Jean-Pierre Siry, président de la fédération des entreprises de propreté. 

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité