Brive : de "faux" militants invités au meeting de Valérie Pécresse en 2019

Une enquête de Mediapart révèle la mise en scène : le meeting de Valérie Pécresse pour son mouvement Libres ! organisé à Brive aurait rassemblé de "faux" militants, invités, tous frais payés, par la Région Ile de France dont elle est la présidente. 

Un article du site d'informations Mediapart épingle le meeting politique de Valérie Pécresse à Brive en août 2019
Un article du site d'informations Mediapart épingle le meeting politique de Valérie Pécresse à Brive en août 2019 © MaxPPP/Alexis Sciard/Mai 2021

Au mois d'août 2019, Valérie Pécresse faisait sa rentrée politique avec son tout jeune mouvement Libres! C'était un meeting à Brive, dans le parc des Perrières.

1500 personnes y ont assisté. Une enquête du site d'informations Mediapart (réservé aux abonnés) indique que ces militants ou sympathisants seraient en fait des membres d'associations communautaires, invités à participer au rassemblement, trajet et repas payés. Ces associations étant pour certaines financées par la Région Ile de France, présidée par Valérie Pécresse. 

De "faux" militants

Le site d'informations a retrouvé ces "faux" militants. Ils sont issus de différentes associations : Union des Serbes de France, parti panafricain, la fédération des associations de Wallis et Futuna en France, la coordination des Berbères de France...

Alors que certaines personnes ont fait le trajet depuis Paris pour profiter d'une journée à la campagne, "d'autres, généralement à la tête d'associations, ont confirmé qu'elles avaient participé à l'excursion, en rameutant leurs troupes, dans l'objectif de s'attirer les faveurs de la présidente de région", indique Mediapart.

Démenti de Valérie Pécresse : "Questionnée sur cette situation par Mediapart, Valérie Pécresse répond qu'il "n'y a aucun lien entre le financement de ces associations [par la région —ndlr] et [s] on activité politique".

Les réactions en Corrèze

Frédéric Soulier, le maire LR de Brive, soutien de Valérie Pécresse, et qui avait mis le parc des Perrières à sa dispostion pour le meeting du mois d'août 2019, indique ce lundi matin par la voix de son directeur de cabinet "n'avoir aucun commentaire à apporter à l'article de Mediapart."

De son côté, le président LR du département de la Corrèze, Pascal Coste qui a pris la parole au sujet de l'agriculture lors de ce rassemblement, a indiqué "n'avoir rien remarqué de particulier."

Les journalistes présents sur place eux non plus n'ont rien remarqué. Et ça s'explique, selon l'enquête de Médiapart : alors que les prises de paroles politiques se sont faites sous chapiteau, les "invités" étaient à l'extérieur pour se restaurer, mais ont été comptabilisés comme participants au rassemblement. 

Les raisons de la mise en scène

Pour comprendre les raisons de cette mise en scène, il faut remonter au contexte politique de l'époque. Le même jour, Les Républicains organisent leur rassemblement à La Baule. Valérie Pécresse qui a quitté le parti pour fonder Libres! après la déroute aux européennes veut réunir un plus grand nombre de personnes. Ils seront 1500 à Brive, contre 400 à La Baule. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique