Brive : première défaite à domicile pour le CAB, battu 6-8 par La Rochelle

Publié le
Écrit par Pierre Gauthier
A l'image de cette touche, les Corréziens ont été globalement dominés en conquête par les visiteurs.
A l'image de cette touche, les Corréziens ont été globalement dominés en conquête par les visiteurs. © Pierre Gauthier - France Télévisions

Un tout petit match, qui ne restera pas dans les annales... Et pourtant il faisait beau, le Stadium était enfin copieusement garni (10 109 spectateurs), mais le manque de réalisme a tué les intentions brivistes, dommage.

Y avait-il trop de pression autour de cette rencontre, qui pouvait être un point de bascule de la saison du CAB ? Toujours est-il que les Brivistes ont cafouillé leur rugby et n'ont surtout pas su faire preuve de leur réalisme habituel. Trop d'occasions laissées en route en première période, des Rochelais trop forts en seconde, et voilà comment le bilan à domicile des Corréziens, jusque là parfait, est un peu terni.

Les mots de Paul Abadie

Les Rochelais sont les premiers à se mettre en action, mais leur offensive est gâchée par un en-avant alors que le surnombre semblait établi sur l'aile. Ils obtiennent tout de même une pénalité sur la mêlée suivante, mais Popelin la rate (5e).

Le pack corrézien se venge sur la mêlée suivante, et Laranjeira, lui, ne manque pas la cible, 3-0 (9e).

Egalisation 3 minutes plus tard par la botte de Plisson, qui a déjà remplacé un Popelin blessé. 3-3 (12e).

Ambitieux, les Brivistes choisissent deux pénaltouches d'affilée, mais l'audace ne paie pas et le maul part à la faute.

Trois autres pénaltouches et un carton jaune (Bourgarit, 22e) plus tard, résultat identique : balle perdue et zéro point supplémentaire au tableau d'affichage. Une séquence qui pourrait peser sur le moral des troupes...

A la 28e, Priso écope à son tour d'un carton jaune. A 15 contre 13, les Brivistes prennent les points grâce au pied de Laranjeira, 6-3 (30e).

Dans un match étrange, marqué par de nombreuses pénalités, les Blanc & Noir parviennent à percer sur un exploit individuel de Galala. Abadie est au relai, mais trop seul et les Maritimes récupèrent la possession...

Et même une pénalité avancée sur la ligne médiane. C'est manqué par Plisson, chambré par les 10109 spectateurs du Stadium (38e).

6-3 à la pause, on attend mieux des deux formations.

 

 

Un deuxième acte maîtrisé par les Rochelais

 

Au retour des vestiaires, les visiteurs croient revenir à hauteur avec une pénalité facile, mais Plisson est décidément fâché avec le Stadium, et on en reste à 6-3 (45e).

A la 49e, Galala prend un carton jaune, et Plisson rate encore un coup de pied face aux poteaux !

Même sanction contre Hirèche à la 60e, les Brivistes souffrent, mais les Rochelais n'en profitent pas pour l'instant.

Les locaux subissent pénalité sur pénalité, et finissent par craquer logiquement à la 69e, un essai de Retière en bout de ligne après une longue séquence de fixation des avants rochelais, essai non transformé, 6-8.

La fin ressemble à l'ensemble de la rencontre, que personne ne semble avoir vraiment envie de gagner. Les Maritimes ne parviennent pas à tuer le match, et les Brivistes ne font rien des quelques cartouches qu'il leur reste, entre en-avant de Lobzhanidze et touche non trouvée d'Hervé. Score final 6-8 donc.

L'analyse de Jeremy Davidson

Avec cette première défaite à domicile, les Corréziens subissent un vrai coup d'arrêt malgré le maigre point de bonus défensif récolté. Ils se rajoutent surtout une bonne dose de pression supplémentaire avant d'aller défier les promus biarrots, samedi prochain à Aguiléra. Un match qui vaudra cher, très cher, dans la course au maintien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.