Brive : une cours de récré haute en couleurs à l'occasion de la Grande Lessive

Des couleurs, des fleurs, des papillons. Le printemps s'est installé dans la cour de l'école maternelle et primaire Bossuet, à Brive. Dans le cadre de la Grande Lessive, un mouvement artistique mondial, 240 élèves ont exposé leurs travaux, à l'aide de pinces à linge, sur des fils tendus. 

Le 25 mars, à l'occasion de la Grande Lessive, la cour de l'école Bossuet se met aux couleurs du printemps à travers une exposition éphémère.
Le 25 mars, à l'occasion de la Grande Lessive, la cour de l'école Bossuet se met aux couleurs du printemps à travers une exposition éphémère. © Ecole Bossuet

Jeudi 25 mars, le printemps s'est installé dans la cour de récréation de l'école maternelle et primaire Bossuet (Ensemble Scolaire Edmond Michelet) de Brive pour une exposition éphémère.

À l'occasion de la Grande Lessive, les 240 élèves de la maternelle au CM2 ont accroché leurs créations, avec des pinces à linge. Thème à respecter : les "jardins suspendus".

Près de 240 enfants ont exposé leurs peintures dans la cour de l'école Bossuet, à Brive.
Près de 240 enfants ont exposé leurs peintures dans la cour de l'école Bossuet, à Brive. © Ecole Bossuet

Par classe, ces élèves de 2 à 10 ans, ont utilisé des techniques de peinture bien spécifiques : de l'encre, du papier de soie, des éponges. Tous préparent ce projet depuis trois semaines.

Pour Carine Voisin-Treny, directrice de la maternelle et primaire Bossuet, cette initiative permet aux enfants de s'évader en pleine période de pandémie, "il est important d'avoir des projets communs au sein de notre école, notamment en cette période où la culture hors-les-murs est à l'arrêt".

Et les parents d'élèves semblent conquis, "je trouve ça très bien, à plusieurs titres : c'est très joli, ils ont fait de beaux dessins plein de couleurs, ça annonce le printemps, ça fait du bien. Le fait que ce soit accroché comme du linge, ça vole au vent, c'est léger, aérien et ça met en avant l'art et la culture. D'un point de vue pédagogique, je trouve ça super", confie Stéphanie, maman de Gaspard et Bertille, 5 et 3 ans.

La Grande Lessive, c'est quoi ?

Impulsée en 2016 par l'artiste plasticienne Joëlle Gonthier, la Grande Lessive est devenu un événement mondial. Deux fois par an (en mars et octobre), enfants et adultes de 118 pays sont invités à étendre leurs oeuvres, sur un format A4, à l'aide de pinces à linge. Un clin d'oeil aux lessives d'antan.

Comme l'école maternelle et primaire Bossuet (Brive), l'école française de Castilla y Léon (Espagne) ou encore la petite école d'Hydra d'Alger (Algérie) ont exposé les travaux des enfants.

Sur son site internet, la Grande Lessive met en avant les bienfaits de telles actions en ce moment, "durant le confinement, l’éducation, les arts et la culture ont permis de repousser bien des murs ! Restons créatif·ve·s pour nous-mêmes, pour les autres et pour « le monde d’après » en faisant de l’histoire une matière vivante."

La prochaine édition devrait se tenir à l'automne. Pour y participer, il suffit de s'inscrire sur le site officiel. L'école maternelle et primaire Bossuet envisage de faire à nouveau partie de l'aventure.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture expositions événements jeunesse société famille