"C'est le meilleur match qu'on ait fait à domicile" : Brive s'impose avec panache face à Colomiers

Les rugbymen corréziens toujours en vie dans la course aux phases finales ! Après leur vilaine défaite à Dax, les Brivistes étaient attendus au tournant. À l'issue d'une rencontre hors du commun, le CA Brive est venu à bout d'un concurrent direct au classement, Colomiers (35-23) ce 11 avril, malgré trois cartons jaunes. Réactions.

Après l’humiliante défaite à Dax ponctuée par la colère de Pierre-Henry Broncan et l’éviction des deux entraîneurs des lignes arrières, les Brivistes se devaient d’avoir une réaction d’orgueil face à Colomiers, concurrent direct au classement de Pro D2. C'est chose faite ce 11 avril, avec une belle victoire sur la pelouse d'Amédée-Domenech au terme d'un match à rebondissements.

Lancé dès la 3ᵉ minute, le ballon porté briviste avance sur une vingtaine de mètres et l'action aboutit à un essai de l'inévitable Mathis Ferté (5-0, 3'). Dans la foulée de cette ouverture de score, les Corréziens cafouillent le renvoi - mauvaise habitude locale - et Rodrigo Marta en profite pour réduire l'écart par un premier essai columérin (5-7, 6'). À la 19ᵉ, Moriarty donne à nouveau de l'air aux Noir et Blanc en se frayant un passage dans la défense occitane (5-10, 19').

Une seconde période irrationnelle

Un quart d'heure plus tard, pénaltouche et Maul amènent un essai de pénalité et carton jaune contre Jérémy Béchu (19-13, 32'). "Jusqu'à la 39e minute, on était dans le match, on maîtrisait. Il y a ces trois cartons qui nous font douter," résume Matthieu Voisin à l'issue du match.

Car après la sirène, le match bascule dans l'irrationnel. Carbonneau, Moriarty et Bonneval écopent chacun d'un jaune et l'arbitre rajoute un essai de pénalité. Colomiers mène alors 19-20 à la pause.

"Ce qui a été super important pour tout le monde, c'est que les entraîneurs sont restés très sereins, calmes, froids, au retour au vestiaire, raconte Said Hireche. Les consignes ont été précises, et tout le monde les a appliquées."

De retour sur la pelouse, les Brivistes enchaînent dix minutes héroïques à douze. Poussés par leur public, solidaires, intelligents et rusés, ils défendent le plomb, gagnent des mêlées, et sont même à deux doigts de scorer. "C'est le tournant du match, juge Florian Nicot, l'un des tacticiens de Colomiers. Je pense que si on arrive à mieux gérer cette période-là et qu'on s'offre des occasions, c'est plus le même match."

Brive reprend les commandes

À la 55ᵉ, Raymond Nu'u écope d'un rouge. De retour à quinze et avec des joueurs frais, le CAB plie l'affaire grâce à une botte de Tom Raffy et à un essai de Taniela Sadrugu (73', 28-23). "C'est le meilleur match qu'on ait fait à domicile. Chapeau aux joueurs, ils sont allés chercher cette communion avec le public, c'est le plus important," souligne Pierre-Henry Broncan.

Avec cette victoire de 35 à 23, les Corréziens sont 7e provisoire de Pro D2, et surtout toujours en vie dans la course aux phases finales. Les joueurs se sont même rajoutés une séance d'entraînement ce dimanche 14 avril pour mettre toutes les chances de leur côté.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité