"C'est une chance de pouvoir montrer son travail". À 17 ans, il expose pour la première fois ses œuvres au grand public

Depuis quelques années, le centre culturel de Brive, offre une carte blanche à de jeunes talents pendant la saison estivale. Cette année, elle laisse place à Sacha Ghilardi, un artiste engagé sur les enjeux écologiques.

Le journal local est son matériau artistique : une édition de 2014 dans une main, une édition de 2024, dans l'autre : il les met en miroir avec des pages concernant les déserts médicaux, des fermetures de gare et d’invariables promotions exceptionnelles. C'est la mise en abyme imaginée par Sacha Ghilardi.

Sortir de l'hypermondialisation

Le jeune artiste sélectionne soigneusement des pages de journaux, puis, monte sur un escabeau pour les accrocher. Ces journaux sont comme le symbole d'une autre époque : "L’idée, c’était de sortir de cette hyperconnexion, cette hypermondialisation qu'on a aujourd'hui, avec les réseaux sociaux entre autres.  Et donc, de revenir à des éléments plus anciens, qui parlent peu à notre génération. Mais, qui raconte une autre histoire, une autre rapport au monde " explique-t-il.

L’idée, c’était de sortir de cette hyperconnexion, cette hypermondialisation, qu'on a aujourd'hui.

Sacha Ghilardi

artiste

À 17 ans, c'est sa toute première exposition. Cette carte blanche lui est offerte par le Centre culturel de Brive. C'est un moyen de montrer toute l’étendue de sa palette. "C'est une chance de pouvoir exposer, montrer son travail, et de le faire aussi jeune. C'est déjà une première étape. Je suis super content. Je remercie grandement le centre culturel de me donner cette chance. C'est aussi l'occasion d'avoir des retours de personnes extérieures et d'avancer dans son travail", se réjouit Sacha Ghilardi.

C'est déjà une première étape. Je suis super content.

Sacha Ghilardi

artiste

L'écologie, source d'inspiration

Avec ces hybridations homme-oiseau, l'artiste en herbe interroge notre rapport au vivant. C'est une œuvre en écho à son engagement pour l'écologie et le climat.

L'art et la politique sont deux terrains d’expression pour Sacha Ghilardi, avec lesquels il délivre un seul message : "Proposer une autre manière d'habiter notre monde. Ça, c'est vraiment le gros défi qui nous attend. Il faut le prendre de manière très joyeuse. C'est un beau défi. Je pense que si on le prend vraiment à bras-le-corps et qu'on se saisit de ces moments-là. Je pense qu'on sera fiers, plus tard, de ce qu'on aura réalisé", espère le jeune artiste.

Il faut le prendre de manière très joyeuse. C'est un beau défi.

Sacha Ghilardi

artiste


En septembre, Sacha Ghilardi intégrera les beaux-arts de Rennes. Son exposition est ouverte du 1ᵉʳ au 31 juillet, pour découvrir cet univers sensible et poétique.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité