Confinement : à Brive, le conservatoire de musique... à distance

Grâce aux nouvelles technologies et à une réorganisation anticipée, le conservatoire de Brive en Corrèze maintien ses activités. Le lien est maintenu entre les enseignants et les élèves du conservatoire, et la vie culturelle perdure. Alors "qu'est ce qu'on attend pour être heureux ?"

© Frédéric Racine
Depuis quinze jours, les locaux du conservatoire de Brive sont bien vides. Mais la culture n’a pas déserté la ville. Au contraire. 

Malgré le confinement les leçons de pianos et les cours de danse continuent. Grâce aux nouvelles technologies, visioconférence en tête, le lien entre les professeurs et leurs élèves est maintenu. 

Pour Rafaël, rien n’a changé, ou presque. Chaque jour, ce jeune trompettiste de onze ans passe près de trois-quarts d’heures à jouer. Il se filme et envoie le tout à son professeur. 
 

C’est mieux de se voir en vrai. Mais c’est déjà pas mal. 


Une fois par semaine, son professeur, Frédéric Racine, lui fait un retour sur ses prestations. Pour assurer ce suivi à distance, cet artiste-enseignant a dû inventer de nouveaux outils.
 

Repenser la pédagogie 

Cette période de confinement amène Frédéric Racine à repenser sa manière d’enseigner. Confiné chez lui, il a imaginé une application et même un jeu pour permettre à ses élèves de travailler la trompette de manière ludique. De nouveaux procédés qui pourrait bien lui servir, même une fois la situation redevenue normale. 
 
Grâce à cette application, créée par Frédéric Racine, les apprentis trompettistes, peuvent s’entraîner au quotidien à produire certaines notes. 
 
© Frédéric Racine

Le professeur de trompette a également imaginé un jeu ludique pour inciter ses élèves à écouter de la trompette. Un outil adopté rapidement par les jeunes, qui sera repris une fois le confinement fini. 
 

Renforcer les liens par la culture


Au-delà de ses élèves, le conservatoire souhaite s'adresser à toute la population, pour maintenir une vie culturelle locale. Soutenue par la ville, l’institution compte bien mettre ses ressources au profit de tous. 

Depuis 29 mars, par exemple, c’est le concert du nouvel an qui est disponible sur Youtube. Chaque jour, c’est une prestation musicale d’artistes enseignants du conservatoire qui est publiée sur les réseaux sociaux de la ville de Brive. 
 


La culture permet de maintenir le lien entre toutes et tous.


Pour Eric Sobczyk, le directeur, le conservatoire à un rôle social à jouer en cette période de confinement. Lui et son équipe se devaient de donner du sens à toutes ses initiatives, et de les rassembler. 


Vie d'artiste confiné


Pour Frédéric Racine, cette période de confinement est aussi une expérience qui nourrit la créativité artistique. Il doit s’adapter au fait de travailler seul.
 


Cette parenthèse confinée est aussi l’occasion d’innover. Ne pouvant pas se produire sur scène, le groupe l’Inattendu, dont fait partie Fréderic, a décidé de réaliser un orchestre virtuel. Une performance collective bluffante.
  
Une vie artistique bien remplie, qui laisse tout de même le temps à Frédéric Racine de travailler sur ses compositions personnelles. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société coronavirus : conseils pratiques musique culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter