Des œuvres d’art exposées chez des particuliers pendant le confinement en Corrèze

En attendant que les musées et les galeries d’art ne rouvrent leurs portes, l’artiste briviste Olivier Masmonteil a eu l’idée de lancer en avril 2021, l’opération « une œuvre à la maison » un peu partout en France.

 

L'artiste Christelle Desangles dans son atelier à Brive a participé à l'opération "une oeuvre à la maison".
L'artiste Christelle Desangles dans son atelier à Brive a participé à l'opération "une oeuvre à la maison". © FTV

Un nouveau tableau dans son salon pour oublier que les galeries sont fermées !   A Brive-la-Gaillarde, Félix a été happé par la magie des bleus cosmiques de Christelle Desangles, artiste locale et s’est porté candidat pour participer à l’opération "une œuvre à la maison" pendant ce dernier confinement.

Il y avait deux conditions : habiter à moins de dix kilomètres des oeuvres proposées, et envoyer un courrier motivant son envie de les exposer chez soi.

Des œuvres d’art exposées chez des particuliers en Corrèze pendant le confinement ©france 3 Limousin

"Je suis sensible à ça" a écrit Félix. "J’ai des membres de ma famille qui sont artistes peintres aussi et ont du mal à vivre de leur métier depuis un an".

Christelle Desangles a apprécié le courrier et a choisi d’exposer un tableau chez lui. C’est l’une des deux artistes corréziennes qui a pris part à l’opération nationale.

Pour moi, c’est naturel quand on est artiste, on est déjà dans la générosité. Prêter un tableau, ça correspond à mon état d’esprit.

Christelle Desangles, artiste peintre.

Le projet est inspiré du modèle des artothèques, centres de prêts d’œuvres d’art qui sont environ une dizaine en France.

Achat d’œuvres

L’opération « une œuvre à la maison » lancée par l'artiste briviste Olivier Masmonteil a été un beau succès avec près de 150 artistes, galeries et centres d’art qui ont joué le jeu à travers le pays.

"Il y avait cette frustration à la fois du public de ne pas voir les œuvres et des artistes de ne pas les montrer. Je me suis dit que les œuvres allaient voir les spectateurs" souligne-t-il.

Et peuvent rester chez eux car les particuliers ont l’opportunité d’acheter les œuvres ce qu’a décidé Félix. Le prêt des œuvres d’art pouvait durer jusqu’à deux mois et était gratuit.

Olivier Masmonteil avait déjà lancé en mars 2020 Traversée, un journal vidéo d’échanges entre artistes sur les réseaux sociaux, et encouragé le don d’œuvres pour des ventes au profit des hôpitaux.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture