Emploi. "C’est super difficile, parfois, il y a des clients partout", les candidats toujours trop peu nombreux dans l'hôtellerie restauration

À quelques mois de l'été, le secteur peine à trouver des futurs travailleurs. À Uzerche (Corrèze), France travail et la mission locale ont donc organisé un speed dating professionnel pour mettre en contact les employeurs avec leurs futurs saisonniers.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La semaine sera cruciale pour Nolane. Elle passera des examens pour son CAP hôtellerie-cafétéria-restauration. Apprentie depuis deux ans, la jeune femme connaît les qualités requises pour exercer dans le secteur. "Il faut un bon rapport avec le client, être à l'aise avec les personnes. Si quelqu’un est timide, ça aide énormément, donc je dirai de foncer. C’est un métier d’amour."

Stagiaire depuis deux semaines, Parvez prépare la salle de restauration. Il assure avoir trouvé sa vocation en tant que serveur. "J’aime beaucoup discuter avec les gens qui viennent de différents horizons et différents pays. Je suis Bengalais, j’aime rencontrer des personnes qui viennent de partout."

Un métier de passion, mais qui n'est pas facile pour autant. "Il faut toujours avoir le sourire. C’est super difficile, parfois, il y a des clients partout. L’été, il fait très chaud, et il y a un gros rythme. J’aime beaucoup ce travail, je veux continuer là-dedans."

"Le service, c'est bien mieux payé"

Le secteur peine pourtant à recruter. Plusieurs établissements cherchent des travailleurs pour cet été. Pour les trouver, ils participent à des salons de recrutement. Une soixantaine d’intéressés défilait, le 20 mars dernier, devant les recruteurs dans l'espoir de trouver un travail pour cet été. "J'ai 17 ans et je cherche en tant que serveur, mais aussi tous les métiers autour de l'hôtellerie et restauration. J’ai déjà fait ça les deux dernières années, c’est plutôt sympa et ça va permettre d’avoir des sous pour cet été et l’été d’après", annonce Eliott.

Selon ce dernier, les métiers dans la restauration et l'hôtellerie demandent de la rigueur. Mais pas de quoi le décourager. "Certains employés vont être très exigeants, il faut par exemple se tenir bien droit. Mais sinon, il n'y a pas vraiment de contraintes dans ce métier. Le service, c'est bien mieux payé. Et plus on prend de l’âge, plus on est rémunéré."

Jean-François Allanic est également venu en tant que candidat au salon. Après avoir exercé plusieurs fonctions, il souhaite aujourd'hui revenir à sa première passion. "Ma carrière a changé pas mal de fois. L’idée, c'est de revenir vers ce que j’aime. Je pense qu’il faut d’abord se présenter auprès de nouveaux recruteurs, leur montrer qui on est. Après, on peut démarrer par un extra, du saisonnier, et pourquoi pas un CDI et finir ma carrière dans ce que j’aime, la restauration."