La Corrèze tombe le masque à l’extérieur

Les masques ne sont plus obligatoires en extérieur dans les lieux fréquentés comme les marchés. La décision préfectorale est entrée en vigueur ce samedi matin.

Des sourires, mais surtout des masques… Dans les allées du marché de Brive ce matin, la plupart des visages sont restés couverts par habitude, mais surtout par manque d'information sur cet assouplissement des mesures sanitaires.

Un client explique : "C’est un réflexe… Je vais l’enlever volontiers. C’est embêtant, surtout avec les lunettes…"

Une touriste confirme : "Franchement, ça fait plaisir. Je crois qu’on a été très raisonnables, et beaucoup de gens étaient ainsi. Ça a permis d’éradiquer en quelque sorte ce problème."

Depuis plusieurs semaines, la Corrèze respire mieux : 22 cas pour 100 000 habitants, le taux d'incidence le plus bas du Limousin. Ici, près de 90 % de la population éligible au vaccin a reçu une première dose.

Tendance encouragente

Ces indicateurs expliquent cette décision préfectorale, mais ils ne dissipent pas toutes les peurs. Une passante qui a choisi de porter le masque malgré tout témoigne : "Il y a beaucoup de monde encore. J’attends un peu de voir ce que ça va donner."

Prudence aussi chez les commerçants. Ce matin, ils ont majoritairement choisi de travailler masqué. L’un d’entre eux confie : "Ça peut revenir. Je préfère le garder par précaution."

Des mesures de prudence qui s'appliquent toujours à l'intérieur des commerces où le port du masque reste obligatoire. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société