Meurtre de Justine Vayrac : l'avocat du suspect dépose une requête en nullité de la procédure

Publié le

Près de six mois après la mise en examen de Lucas L pour le meurtre et le viol de Justine Vayrac, l’avocat de l’accusé pointe des irrégularités susceptibles d'entraîner la nullité de la procédure judiciaire.

L'avocat de Lucas L, Me Michel Labrousse, vient de saisir la chambre d’instruction de la Cour d'Appel de Limoges pour une requête en nullité.

Dans l'affaire du viol et du meurtre de Justine Vayrac, il pointe du doigt des manquements dans la procédure, notamment lors de la garde à vue de son client du 25 au 27 octobre dernier. Les droits de la défense n'auraient pas été respectés.

Selon cet avocat, si elles étaient avérées, ces irrégularités pourraient vider une grande partie du dossier à charge contre son client.

La jeune femme de 20 ans avait disparu dimanche 23 octobre 2022, après avoir été vue pour une dernière fois vers 4 heures du matin près d'une discothèque de Brive où elle avait passé la soirée.

Deux jours après sa disparition, un homme de 21 ans, Lucas L, avait été interpellé et placé en garde à vue, puis mis en examen et placé en détention provisoire.

La loi prévoit une possibilité d’annulation de ce qu’on appelle les actes subséquents, c’est-à-dire que tout ce qui se serait fait par la suite. Comme une sorte de château de cartes, vous enlevez une carte, et tout le château s’effondre.

Me. Michel Labrousse

Selon Me. Labrousse, des éléments clé impossibles à reproduire, comme la levée du corps ou l’autopsie, pourraient également être invalidés.

Rien ne peut éluder l’hypothèse que, si une demande en était faite, mais il faut d’abord le préalable de la nullité, l’intéressé puisse regagner la liberté.

Me. Michel Labrousse

Pour l'instant, Lucas L est toujours incarcéré à la maison d'arrêt de Périgueux.

Contactée par notre équipe, l'avocate des parents de Justine Vayrac n'a pas souhaité s'exprimer.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité