• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Polémique sur des campements illégaux de gens du voyage à Brive

Campement illégal de gens du voyage à Saint-Viance près de Brive / © Mathieu Baudouin
Campement illégal de gens du voyage à Saint-Viance près de Brive / © Mathieu Baudouin

3 campements illégaux de gens du voyage sont actuellement recensés sur l'agglomération de Brive. 221 caravanes au total. Des missions évangéliques qui boycottent l'aire de grand passage prévue pour les accueillir en raison de sa faible capacité d'accueil et de son sol boueux. 

Par Martial Codet-Boisse

Depuis dimanche 19 mai, ils se sont installés sur un terrain, ZAC de la Nau à Saint-Viance. Une occupation illégale. Les lieux appartiennent à l'agglomération de Brive et ne sont pas équipés en sanitaires, électricité, ni en container à poubelles. Un campement de fortune  pour une mission évangélique qui, à l'origine, devait séjourner légalement sur l'aire de grand passage de Saint-Pantaléon-de-Larche. Seulement à leur arrivée c'est la déconvenue, le terrain est détrempé en raison des précipitations.
L'air de gens du voyage de Brive, boueuse en raison des fortes pluies / © Mathieu Baudouin
L'air de gens du voyage de Brive, boueuse en raison des fortes pluies / © Mathieu Baudouin

Les images parlent d'elles-mêmes, c'est impossible de stationner. Comment faire sur ce type de terrain pour entrer ou sortir...moi, avec ma petite fille de 4 ans, je ne veux pas m'y aventurer ! David Richard, membre de la mission évangélique

Ce terrain en zone innondable, au pied de l'incinérateur, provoque régulièrement depuis sa création un rejet de la part des missions évangéliques. De plus, sa capacité d'accueil est jugée trop modeste : 100 caravanes alors que l'on en compte 150 ZAC de la Nau.

Ce sont des aires "alibis" qui ne servent qu'à mettre en place le bras répressif de la loi. On a trouvé cet endroit qui n'avait pas trop d'habitations. Cela ne va durer qu'une semaine pour ne pas peser sur la population. Désiré Vermeersch, président de l'action grand passage

La mairie de Saint-Viance a saisi la sous-préfecture pour demander leur expulsion. Même chose à Brive et à Mansac pour deux autres campements illicites. Mais au regard des délais légaux d'instruction et de recours, ces missions partiront vraisemblablement de leur plein gré dimanche, c'est en tout cas ce qu'elles ont annoncé.   

 

Sur le même sujet

Le corps d'un homme retrouvé à Limoges

Les + Lus