La première des six foires grasses de la saison a eu lieu ce samedi 20 novembre, sous la halle Georges Brassens à Brive (19). Si les derniers rendez-vous furent perturbés par la Covid, cette fois, ce fut un succès, même si l’avenir s’annonce compliqué, et pour les producteurs, et pour les consommateurs.

Elles sont des rendez-vous gastronomiques incontournables en Corrèze, et même au-delà !

Pour cette première de la saison, les clients venaient de Corrèze bien sûr, mais aussi de Haute-Vienne, de Creuse, et même du Puy de Dôme et de l’Allier, avec de nombreux habitués !
De quoi réjouir les quelques 25 producteurs présents, après une saison 2020-2021 morose, perturbée par la Covid et son cortège de restriction.  

Stars de ce samedi : figues au foie gras, confits et magrets, quelques douceurs pour patienter, avant les VRAIES courses en prévision des fêtes de foin d’année.
En effet, près de 2 500 canards et oies peuvent être vendues à chacune de ces foires, réparties entre novembre et avril.  

Pour autant, le contexte n’est pas non plus à l’optimisme.
Du côté des producteurs… Leurs coûts de production ont explosé. Il y a la hausse des prix de l’énergie, vitale pour les élevages, celle des boîtes de conserve, en lien avec la hausse des matières premières, et en plus, l’alimentation de leurs volailles, principalement blé et orge, a augmenté de près de 60% ! Ainsi, une tonne de ces aliments coûtait entre 140 et 150 € en 2020, contre 250 à 270€ cette année.
De plus, la grippe aviaire les contraint à confiner leurs bêtes, au lieu de les laisser en liberté. Pour continuer à respecter leur cahier des charges, ils doivent donc moins produire.

Conséquences, du côté des consommateurs, on assiste à une augmentation du prix des volailles, de l’ordre de 4 à 6%. Et, sans tout à fait parler de pénurie, la baisse de la production devrait tendre le marché.
Pas de panique toutefois, cette situation devrait arriver après les fêtes de fin d’année, entre janvier et mars.  

Quant à la prochaine foire grasse de Brive, elle se tiendra le 4 décembre prochain.

Reportage suivant :

Intervenants (entre autres) : 1/ Jérôme Van Cappel, transformateur et commerçant 2/ Bertrand Issartier, producteur d'oies à Noailhac (19)   Équipe : L Du Rusquec, C Rongere, A Lafeuille

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité