Témoignage. "C'était une super élève" : Marine Serre, qui habille Beyoncé, Blackpink ou SCH, invitée d'honneur d'un prestigieux défilé de mode à Florence

Publié le Écrit par Sarah Boana

Marine Serre, créatrice de mode originaire de Corrèze et étoile montante de la nouvelle génération française, sera l'invitée d'honneur du célèbre défilé Pitti Uomo 106, à Florence, en Italie. Elle y présentera, ce mercredi 12 juin, sa collection masculine. Elle est également une source d'inspiration pour les jeunes créateurs en herbe, notamment en Creuse où tout a commencé. L'une de ses professeurs se souvient.

Peut-être, avez-vous déjà remarqué ces motifs en forme de croissant de lune présents sur les habits de vos stars préférés ? C'est la marque de fabrique de Marine Serre, cette jeune créatrice de trente-trois ans, de petite taille, mais aux grandes ambitions.

Ces créations ont déjà habillé les grandes stars du ShowBizz : Beyoncé, Burna Boy, Gigi Hadid, Blackpink, SCH, Justin Bieber... Elle séduit le monde de la mode par son talent. 

Une enfance loin de la ville

Les graines de sa création ont germé durant sa jeunesse à la campagne. Elle est née loin des podiums et de la frénésie parisienne, dans une famille de classe moyenne, d'un père contrôleur à la SNCF et d'une mère qui travaille dans l'administration. La jeune femme développe très tôt un goût prononcé pour la mode avec ce qui lui tombe sous la main.

À l'adolescence, elle quitte la Corrèze pour La Souterraine (Creuse) où elle étudie la mode, à la cité scolaire de Raymond Loewy.

Viviane Sinclair a été son enseignante en première et terminale, en spécialité design. La styliste lui a laissé un souvenir fort : "C'était une super élève, studieuse, déterminée et performante, mais en toute discrétion. Elle avait le sens du challenge", décrit-elle.

Elles s'habillaient avec de très grands chapeaux, de très beaux talons, très colorés. Elles étaient comme des stars en pleine Creuse.

Viviane Sinclair

professeure de design à la cité scolaire Raymond Loewy

La professeure se souvient particulièrement du style vestimentaire de Marine Serre, déjà authentique à l'époque. "Avec une amie, dont elle était très proche, elles s'habillaient avec de très grands chapeaux, de très beaux talons, très colorés. Elles étaient comme des stars en pleine Creuse. Les tenues étaient extravagantes, mais elles étaient toutes les deux connectées par la mode et l'élégance. Je me souviens que je les appelais 'Les demoiselles de Rochefort'", plaisante l'enseignante.

Une créatrice engagée

Plus tard, sa carrière se lance lorsqu'elle reçoit en 2017, le prix LVMH. Il s'agit de la récompense la plus prestigieuse pour les jeunes créateurs de mode. Elle est sur l'autoroute du succès. En 2020, son défilé engagé intitulé "Marée Noire" fait sensation. Ses parents sont toujours à ses côtés, pour les moments les plus importants. Marine Serre s'occupe de la création et de l'artistique de la marque. C'est sa sœur, Justine Serre, qui développe l'aspect marketing avec une centaine d'employés.

Consciente de l'impact écologique de la mode, Marine Serre affronte le problème de face. Elle se sert de son réflexe de recycler, acquis plus jeune, pour en faire le véritable moteur de sa création. Draps, taie d'oreiller, vieux jeans, elles les transforment en pièces de collection haute-couture, c'est de l'upcyling  (valoriser les produits usagers en leur donnant une nouvelle vie plus qualitative). La Corrézienne a sa propre vision de la mode : la rendre plus accessible et plus écologique.

Source d'inspiration 

À la cité scolaire Raymond Loewy, Marine Serre a laissé une empreinte indélébile. Elle est une source d'inspiration pour beaucoup d'élèves. "En filière post-bac, en matériaux éco textile, beaucoup la citent dans leurs travaux comme une référence, prennent les photos de ces tenues en modèle, qu'ils savent ou non, qu'elle a étudié ici. Ils espèrent pouvoir faire un stage chez elle", confie l'enseignante.

Beaucoup la citent dans leurs travaux comme une référence.

Viviane Sinclair

Professeure de design à la cité scolaire Raymond Loewy

Viviane Sinclair, qui est par ailleurs membre de l'association PHILIAA, qui promeut la création de design responsable, éthique et humain, a sollicité la créatrice pour devenir marraine pour le prochain festival "La Sout' Design Ouik", à la Souterraine.

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité