VIDÉO. "Des couleurs très connues et tranchantes", le rugby selon le peintre Reg Alcorn, exposé à Brive

durée de la vidéo : 00h01mn42s
Véritable peintre du sport, le Britannique Reg Alcorn s'est attelé à immortaliser la coupe du monde de rugby. Ses toiles, peintes au fil des matchs, sont à découvrir jusqu'au 31 octobre 2023 à la bibliothèque du campus de Brive, en Corrèze. Équipe : RADENAC Julie et DU RUSQUEC Laurent ©Julie Radenac / France 3

Véritable peintre du sport, le Britannique Reg Alcorn s'est attelé à immortaliser la coupe du monde de rugby. Ses toiles, peintes au fil des matchs, sont à découvrir jusqu'au 31 octobre 2023 à la bibliothèque du campus de Brive, en Corrèze.

S'il ne rate aucun match de l’Irlande, de l’Afrique du Sud ou encore des All Blacks, Reg Alcorn n’est pas un supporter ordinaire. Ce peintre britannique, installé à Perpezac-le-Blanc, en Corrèze, immortalise à coups de pinceaux les moments les plus graphiques de la coupe du monde de rugby.

"Ce qui m’intéresse, ça peut être un plaquage, le moment où le maul s'écroule, cet instant où on sent un travail de sape et de force qui va contribuer ensuite à l'essai", décrit l'artiste habitué des performances en public, au micro de notre journaliste Julie Radenac.

Dans l’intérêt du rythme, je travaille sur toute la toile.

Reg Alcorn, peintre sportif

Une fois le match terminé, les croquis deviennent toile. "On a des combinaisons de couleurs très connues et très tranchantes avec le rouge-blanc-bleu. Pour les All Blacks, il faut vraiment travailler les contrastes pour voir le maillot", explique l'artiste, pinceaux à la main, à propos de son tableau France-Nouvelle-Zélande en plein chantier.

De la danse au rugby

Le geste est maîtrisé, et pour cause, cela fait 25 ans que ce peintre du mouvement a laissé tomber la danse pour le rugby. "J’ai basculé du monde de la danse, où il y a beaucoup d'harmonie, de liberté et de force d'expression, pour entrer dans ce monde d'opposition, de force brute et de poids."

Après un premier jet, chaque toile est retravaillée plusieurs fois pour affiner détails et pigments. "Je peux intensifier les couleurs, faire des changements, mettre les glacis lorsque c'est vraiment bien sec, travailler les transparences, etc… Bref, modifier jusqu’à ce que j’aime le tableau."

Le Britannique possède déjà à son actif 17 toiles, en vente flash sur Facebook. Son travail sur l’ovalie est à découvrir aussi à la bibliothèque universitaire de Brive.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité