Le Chirac qu’on aime en Corrèze

Jacques Chirac, lors d'une visite à Montauban en 2002 / © Max PPP / L.THEILLET
Jacques Chirac, lors d'une visite à Montauban en 2002 / © Max PPP / L.THEILLET

Depuis l’annonce du décès de  Jacques Chirac, chacun s’accorde sur l’humanité, et la proximité dont il faisait preuve. Petit florilège.
 

Par Franck Petit

Les visites de Jacques Chirac au salon de l’agriculture duraient des heures. Il ne manquait jamais de s’arrêter sur le stand du Limousin. André De Forgeac, journaliste à France 3 Limousin, l’attendait souvent de pied ferme pour lui tendre son micro et faire partager sa bonne humeur.
 
J Chirac au salon de l'agriculture


« C’est beau, mais c’est loin »

Peut-être le président se souviendra-t-il de cette petite phrase en arrivant au Paradis, comme l’a suggéré Bidu dans un dessin publié jeudi 26 septembre.
 

En 2002, Jacques Chirac était en campagne pour sa réélection à la présidence de la République. Durant une visite dans une ferme, peut être fatigué par d’incessants déplacements, il a répété « c’est loin, mais c’est beau » à plusieurs reprises. La phrase est devenue culte.
 
C'est beau, mais c'est loin


« Faut faire chauffer l’appareil ? »

Lors d’un direct sur Antenne 2, Jacques Chirac n’entendait manifestement pas le journaliste qui lui parlait. Sur un ton très désinvolte, il pose cette question : « Qu’est-ce qu’il lui arrive la 2, faut faire chauffer l’appareil ou quoi ? »
 
Faut faire chauffer l'appareil ?


L’hommage de Patrick Sébastien

L’humoriste Patrick Sébastien est très attaché à Jacques Chirac, peut être en raison de leurs origines corréziennes communes. Jeudi 24 septembre, il a publié une vidéo qui montre le « son ami intime » répondant aux questions de la marionnette Tatayet dans une de ses émissions.
 
hommage Patrick Sébastien à J Chirac

 

Sur le même sujet

Les + Lus