Corrèze : un abbé de campagne célèbre son jubilé d'or avec ses paroissiens

Publié le Mis à jour le
Écrit par Colyne Rongere .

15 août. L'Assomption, jour où l'on célèbre la Vierge Marie. Symboliquement, c'est aussi la date choisie par l’abbé Jean-François Deroy pour célébrer son jubilé d'or au côté de ses paroissiens de l'Yssandonnais, en Corrèze. 50 ans de prêtrise, mais surtout quatre décennies au service de la même paroisse.

Le 15 août. Une date doublement sacrée pour l’abbé Jean-François Deroy. Ce dimanche, il a choisi symboliquement de célébrer son jubilé d’or, le jour de la fête de la Vierge Marie, au côté de ses paroissiens. 50 ans de prêtrise dont quatre décennies dans son ministère Corrézien de l’Yssandonnais.

En ce jour de l’Assomption, il mène la procession mariale. « C’est Notre-Dame du Oui. J’essaie de répondre le Oui à l’appel du Seigneur », confie-t-il.

À Vars-sur-Roseix, Jean-François Deroy s’investit dans l’associatif local, notamment en jouant au football. Aujourd’hui, il chante dans la chorale. « Je suis un curé de campagne », dit-il. Un curé, proche des fidèles au quotidien. « Leur gentillesse, ce qu’ils sont, j’ai adopté au plus profond de moi-même ce qu’ils sont, ce qu’ils vivent. C’est ma famille, c’est moi-même quelque part. »

Un lien fort avec ses paroissiens

Pour ses quatre décennies de sacerdoce, ce sont d’ailleurs ses paroissiens qui ont organisé la célébration. « C’est une personne que l’on apprécie énormément. » confie une fidèle présente ce lundi 15 août. « Il n’a jamais manqué une messe, jamais parti en vacances, il s’est toujours mis au service des autres et de son église et résultat, tous les gens viennent le fêter. », témoigne un autre paroissien.

« Marié à la Corrèze »

À 76 ans, Jean-François Deroy a déjà dépassé l’âge de la retraite pour un abbé. Pourtant, l’idée d’un départ de sa paroisse est inenvisageable pour le moment. « Je ne peux pas démissionner. Il faudra s’arrêter, faudra m’arrêter parce qu’un jour, je ne pourrai plus. »

Le prêtre a déjà acheté sa maison pour préparer l’après. Un après où il restera fidèle à sa Corrèze d’adoption, si chère à son cœur. « Je suis comme mariée à la Corrèze et surtout avec ce qu’elle représente, la nature et ses habitants. » conclut-il.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité