Une Corrézienne décédée dans l'Ain, dont personne ne réclame le corps

Une femme de 66 ans, originaire de Servières-le-Château en Corrèze, est morte le 23 février dans un accident. Aucune famille ou connaissances ne se sont manifestées. Elle a été inhumée par les services municipaux d'Ambérieu-en-Bugey, dans l'Ain.

© MaxPPP - IP3 Press - Guillaume Bonnefont
C'est une histoire triste, qui fait froid dans le dos. Elle est racontée par nos confrères du quotidien Le Progrès.

Article Le Progrès du 16 mars 2018

Le 23 février dernier, une femme d'une soixantaine d'années est heurtée par une voiture alors qu'elle marche sur un trottoir à Ambérieu-en-Bugey, dans l'Ain. Sa tête heurte des rochers, elle ne pourra pas être ranimée par les secours.
La victime est identifiée grâce à ses papiers : il s'agit de Martine M., née à Servières-le-Château en Corrèze, elle aurait eu 67 ans le 26 mars.

Cette femme vivait dans une grande solitude. On ne lui connaît ni famille, ni amis. Au bout de dix jours, personne n'a réclamé son corps.
Comme le veut la loi, c'est donc la ville d'Ambérieu qui prend en charge les funérailles.
Martine M. a été inhumée le 9 mars dans le terrain commun du cimetière, en présence d'un pasteur et de membres de l'Eglise protestante évangélique d'Ambérieu, qu'elle fréquentait.

La gendarmerie a ouvert une procédure pour accident mortel. L'enquête suit son cours. Des témoins et le conducteur en cause ont été entendus.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers décès