L'Ehpad de Beaulieu-sur-Dordogne touché par la Covid-19

Depuis le début de la pandémie, cet Ehpad corrézien avait été épargné. Il compte 14 pensionnaires et une dizaine de salariés positifs au virus ce dimanche 7 février. Deux résidents ont contracté la maladie à l'hôpital. 

Le virus s'est propagé dans l'établissement via deux patients de retour des hôpitaux de Brive et de Tulle à quelques jours d'intervalle.

Ces deux résidents avaient pourtant été testé négatifs. Ils étaient isolés dans leur chambre. Ce sont les premiers cas enregistrés à l'Ehpad des Gabariers
"Bien que toutes les procédures aient été respectées entre les hôpitaux et nous, la preuve est faite que quoique l'on fasse il arrive quand même à rentrer dans les établissements." Fabienne Mikec, directrice de l'Ehpad Les Gabariers

En tout, 14 résidents et une dizaine de soignants sont positifs. Aucun cas grave pour l'instant. Par chance, 80% des pensionnaires avaient été vaccinés le 20 janvier. Les salariées mobilisées depuis le mois de mars encaissent le coup.

"Elles sont un peu désemparées d'avoir tenu jusque là. Passer la première, la deuxième vague et se faire avoir à la troisième c'est un peu décevant. On pensait voir le bout du tunnel avec la vaccination." explique Fabienne Mikec.
 

L'Ehpad de Beaulieu-sur-Dordogne touché par la Covid-19

La propagation du virus semble avoir été stoppée. De nouveaux tests seront effectués lundi 8 février, mais le maire de la commune craint que la Covid-19 sorte de l'Ehpad et contamine l'ensemble du territoire.

"Aujourd'hui sur le territoire de Beaulieu, il n'y a pas une personne de vaccinée. Si le virus sort de l'Ehpad, il va y avoir une population qui va être vraiment exposée." Dominique Cayre, maire de Beaulieu-sur-Dordogne et vice-président de la communauté de communes Midi Corrézien

Autre inquiétude, la municipalité rappelle qu'il n'existe pas de centre de vaccination sur sa commune. Le maire de Beaulieu-sur-Dordogne souhaiterait que les territoires oubliés soient prioritaires dans le déploiement du nouveau vaccin Astrazeneca.

Les résidents de l'Ehpad, dont le résultat du dernier test Covid sera négatif, recevront leur deuxième dose de vaccin ce mercredi 10 février. 


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société personnes âgées famille