Les pompiers sauvent un chevreuil à Malemort

Vendredi 14 mai en début de soirée, les pompiers ont sauvé un chevreuil dont la tête était coincée dans le portail d'une résidence à Malemort

Le chevreuil s'apprête à être libéré
Le chevreuil s'apprête à être libéré © Mairie de Malemort

Vendredi 14 mai, les habitants d'une résidence située rue Byron à Malemort ont appelé les pompiers pour une intervention inhabituelle. Un chevreuil sans doute effrayé de s'être aventuré dans un secteur très urbanisé et ne retrouvant plus son chemin, s'est coincé la tête dans un portail. Les 6 pompiers présents sur les lieux ont mis plus d'heure heure à le libérer en utilisant le matériel de désincarcération qui leur sert d'ordinaire pour les accidents de la route. 

Enfin sauvé !
Enfin sauvé ! © Mairie de Malemort

 

Le pauvre animal a évité l'euthanasie grâce à des sauveteurs tenaces qui l'ont relâché un peu plus loin. L'histoire se termine bien : il a pu rejoindre les siens dans la forêt. 

 

Les sauveteurs en pleine action
Les sauveteurs en pleine action © Mairie de Malemort

 

Phénomène récurrent

Les sangliers et chevreuils retrouvés dans des zones très urbanisées sont de plus en plus nombreux. Ils ont tendance à se rapprocher des bâtiments où ils trouvent parfois plus de quiétude qu'en forêt. On les observe souvent dans certains ronciers ou terrains vagues. La ville a aussi tendance à empiéter sur leur territoire.

Et bien que ce soit interdit, les habitants leurs donnent parfois à manger. 

Le grand gibier a par ailleurs eu tendance à proliférer lors des périodes de confinement. Si bien que la préfecture a autorisé les chasseurs à effectuer des prélèvements par dérogation spéciale en Corrèze.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers pompiers animaux nature