Une manifestation contre la venue de Marine Le Pen à Cublac

Un collectif de citoyens indignés appelle à manifester contre la présence de Marine Le Pen à Cublac à l’occasion de la fête du drapeau. Il se rassemblera le 6 octobre devant la mairie du petit village.
 
Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National
Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National © Max PPP
Le 13 Octobre, Marine Le Pen se rendra à Cublac (19), pour participer à la fête du drapeau. Il s’agit  « d’une journée de cohésion entre les militants et les sympathisants du mouvement d’extrême droite ».

Samuel Gesberg l’a appris il y a seulement quelques jours. Ce père de famille qui habite au cœur de la commune a alors décidé de lancer « un collectif de citoyens indignés » pour dénoncer
 

Les valeurs réductrices et rétrogrades du Rassemblement national.


Le mouvement compte pour l’heure une dizaine de personnes mais semble s’élargir au fil des heures. Samuel Gesberg se dit totalement apolitique. Il refuse de voir son village en état de siège le 13 Octobre prochain avec un service d’ordre « connu pour son manque de délicatesse et de tolérance »
 

Nos enfants devront rester à la maison par craintes de débordements


Samuel Gesberg, qui travaille dans le secteur du tourisme, ne souhaite pas non plus voir le nom de son village associé à celui de l’extrême droite.

La manifestation du « collectif des citoyens indignés » aura lieu pacifiquement le 6 octobre à 10h00 devant la mairie.
 

On fait ça une semaine avant parce qu’on est des gentils. On ne manifestera pas le 13 octobre.


Mais selon nos informations, d’autres mouvements bien plus politisés pourraient prendre le relai le jour de la venue de Marine Le Pen.
 

Une manifestation privée

José Dinucci, le représentant RN local, a loué la salle des fêtes de Cublac il y a déjà plusieurs mois. Il nous a indiqué que la venue de la présidente de son parti était prévue dès le début, mais s’est bien gardé de rendre cette information publique pour organiser sereinement le rassemblement.

Il souhaitait dans un premier temps  louer la salle des 3 provinces à Brive. Mais celle-ci n’était pas disponible. Il s’est donc rabattu sur celle de Cublac, qui peut accueillir 600 personnes, parce qu’elle est facile d’accès pour les militants qui viendront de Nouvelle-Aquitaine et Occitanie.
 

Un maire démocrate

Jean Marc Brut, le maire de Cublac, a loué le lieu sans savoir que la manifestation aurait un retentissement national.

Cet élu sans étiquette nous indique qu’une convention de location a été signée et un chèque de caution versé. Il lui est donc difficile d’annuler la location. Il déclare par ailleurs :
 

La démocratie s’applique partout, y compris dans notre commune. Dans ces conditions, il est difficile de dire non.


Le 13 octobre prochain, Marine Le Pen prononcera un discours à 15 heures pour clore la manifestation.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique polémique société manifestation