Photovoltaïque : une société de production d’énergie renouvelable et citoyenne sur le Plateau de Millevaches

Sur le Parc Naturel Régional de Millevaches, des habitants se rassemblent pour produire ensemble de l’énergie renouvelable grâce à des panneaux photovoltaïques posés sur les toitures des communes et des particuliers. Les premiers devraient voir le jour à Peyrelevade.

"Courant Citoyen" installera ses premières toitures photovoltaïques à Peyrelevade mais son projet s'étend sur les 124 communes du Parc Naturel Régional de Millevaches.
"Courant Citoyen" installera ses premières toitures photovoltaïques à Peyrelevade mais son projet s'étend sur les 124 communes du Parc Naturel Régional de Millevaches. © Pablo Elixander, membre de "Courant Citoyen"

Passionné par les questions énergétiques, Pablo Elixander habitant de Peyrelevade, travaille sur le sujet depuis des années. Convaincu qu’il faille sortir de l'énergie fossile, du nucléaire et du charbon, il voit ce projet comme un engagement pour le climat et l’indépendance. Selon lui, les citoyens doivent se réapproprier l’énergie de façon à ce que ces derniers soient les plus indépendants possibles vis-à-vis de grandes structures nationales voir internationales, déconnectées des enjeux locaux.

Alors en 2018, il lance avec d’autres habitants du Parc Naturel une association nommée Courant citoyen. Avec les 28 adhérents actuels, ils souhaitent produire de l’électricité grâce à des panneaux photovoltaïques entreposés sur des toitures communales ou de particuliers.

Manon Campenet fait partie du projet depuis le début et pour elle, l’énergie photovoltaïque reste la plus simple à mettre en œuvre.  

Le fait que ce soit sur des toitures, on ne prend pas d’espace au sol. C’est l’énergie la plus acceptée et la plus accessible par son prix.

Manon Campenet, membre de l’association courant citoyen.

L’argent de cette énergie produite reviendra à l’association (plus tard constitué en SAS), qui servira à développer dans un premier temps de nouvelles toitures photovoltaïques et à rémunérer les actionnaires citoyens de cette société.

Comme Pablo, Manon Campenet, membre de l’association Courant Citoyen, rêve que dans 8 ou 10 ans, les retombées financières leur permettent d’investir dans d’autres projets dont le territoire a besoin "comme une crèche mais c’est un rêve lointain".

 

Le projet citoyen voudrait toucher l'ensemble des communes du Parc Naturel Régional Millevaches qui en rassemble 124.
Le projet citoyen voudrait toucher l'ensemble des communes du Parc Naturel Régional Millevaches qui en rassemble 124. © PNR Millevaches

Un projet éco-responsable

Le projet est embryonnaire. Pour l’instant, le collectif a obtenu deux toitures de la commune de Peyrelevade. Celle d’un local technique de la mairie de 250 m2 où seront installés 36 kilowatt-crête (KWc) et celle de la maison des associations et du CADA (Centre d’Accueil pour demandeurs d’Asile) qui représente plus de 500 m2 où seront installés 91 KWc. La production d’énergie annuelle estimée pour le local technique s’élève à : 38 Méga wattheure par an et pour celle du CADA à 107 MWh/an.

Les panneaux devraient être installés d’ici la fin de l’année.

Le projet nécessite 135 000 euros d’investissement et aujourd’hui Courant Citoyen est à la recherche de participants sur les 124 communes du Parc Naturel Régional. Soit pour investir des parts dans la société, soit en louant sa toiture pour y installer des panneaux. Ensuite, c’est la société qui s’occupe de gérer les travaux, et de payer la toiture. Mais, la condition : avoir une toiture assez grande (200m2), et qu’elle soit bien exposée pour que cela soit rentable.

En plus, d’être géré par les habitants, le projet est non spéculatif et se veut démocratique, c’est-à-dire qu’au moment des assemblées générales, une personne égale 1 voix. "L'idée, c’est éviter les prises de pouvoir financière", explique Pablo Elixander.

Un projet citoyen soutenu par la mairie de Peyrelevade

Quand Pierre Coutaud, le maire de Peyrelevade en parle, il semble adhérer pleinement au projet, fier de voir les citoyens s’emparer de ces questions d’énergie.

On les soutient parce-que c’est une association de Peyrelevade. Elle s’inscrit dans les valeurs portées par la commune, puisque depuis plusieurs années, on essaye de développer des énergies renouvelables et des économies d’énergie à petite échelle.

Pierre Coutaud, maire de Peyrelevade

Chaufferie bois sur des bâtiments communaux, toitures photovoltaïques, parc éolien, la commune est déjà convaincue par le renouvelable.

L’idée que les citoyens s’impliquent et investissent dans la production d’énergie à l’échelle locale, ça me parait une bonne formule pour que les projets soient en adéquation avec le territoire.

Pierre Coutaud, maire de Peyrelevade

Le maire ajoute que cela permettra de faire travailler les artisans des alentours et de sensibiliser les citoyens sur leur consommation.

Cartographie des projets citoyens sur le territoire du Limousin

L’idée de Courant Citoyen s’inspire d’un modèle déjà existant, celui de Rilhac-Lastours. Cette commune haut-viennoise de 375 habitants a érigé la première éolienne citoyenne française, en 2014. Avec 122 mètres de hauteur, une nacelle de 75 tonnes et des pales de 44 mètres de long, elle fournit de l'électricité hors chauffage à 1700 foyers des environs, soit 400 000 kWh d'électricité locale en 2018.

 

La première éolienne citoyenne en France a été érigée en Limousin. ©France 3 Limousin

Cette même commune a lancé quelques années plus tard, la Citoyenne Solaire, une société d’habitants et de collectivités qui développe le photovoltaïque sur le territoire.

Les projets citoyens comme celui-ci fleurissent en France. En Limousin, 8 sont suivis, recensés et labellisés "citoyen" par l’association Energie partagée. 3 consacrés au photovoltaïque comme le Soleil d’Ayen en Corrèze, la Citoyenne Solaire à Rilhac-Lastours et Courant Citoyen sur le Plateau de Millevaches. 5 sont des projets éoliens comme la Citoyenne de Rilhac-Lastours, le Parc éolien de Terres Noires à Arnac-la-Poste et de Saint-Hilaire-la-Treille, le Parc éolien des Rimalets sur la commune des Grands Chézeaux et de Saint-Georges-les-Landes, le Parc éolien de Courcellas à Blond et le Parc éolien de Croix de la Pile à Bellac.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement éolien énergie écologie