• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Pascal Coste: le nouvel homme fort de la Corrèze

Jacques Chirac et Pascal Coste (au centre à droite), au salon de l'agriculture en 2008. / © PHOTOPQR/POPULAIRE DU CENTRE/ MaxPPP
Jacques Chirac et Pascal Coste (au centre à droite), au salon de l'agriculture en 2008. / © PHOTOPQR/POPULAIRE DU CENTRE/ MaxPPP

Depuis dimanche soir, un Chiraquien est de retour à la tête de la Corrèze. Pascal Coste, homme de droite, a obtenu la majorité au sein du nouveau Conseil Départemental: une prouesse dans le fief de François Hollande.

Par Gaelle Fauquembergue

C'est vrai qu'il y a du Chirac en Pascal Coste, dans sa jovialité, sa proximité, et sa façon de faire campagne.

Homme de la terre, paysan comme il le revendique, le nouveau chef du département est aussi connu pour ne pas mâcher ses mots. A 32 ans, il est Président du Conseil national des jeunes agriculteurs, puis lobbyiste à l'assemblée pour la FNSEA. En 2001, il accède à la mairie de Beynat, puis à son canton en 2008, sous l'étiquette divers droite.

D'abord "grande gueule", il s'assagit


Aux élections législatives de 2012, il conduit une liste d'Union Couleur Corrèze, qui ne remportera pas le succès escompté. Mais il s'impose tout de même comme le patron, avec un label de chiraquien.

En tant que futur Président du Conseil départemental, sa première mesure devrait être d'autoriser les remplaçants à siéger, eux aussi, en séance plénière. Une décision qui permet à Bernadette Chirac de garder un pied au Conseil départemental: une façon de conserver son patronage et sa bénédiction.

Portrait de Pascal Coste
Equipe: Julie Radenac et Jean-Christophe Nicolas. Intervenants: Bernadette Chirac (Elue remplaçante sur le canton de Brive 2); Pascal Coste (Conseiller départemental du Midi-corrézien Futur président du conseil général de la Corrèze)

 

Sur le même sujet

Opération péage gratuit jeudi soir à Pau, 1e action des gilets jaunes contre la hausse des taxes

Les + Lus