Patrimoine de la Corrèze : les gabares

Aujourd'hui, les gabares permettent aux touristes de découvrir les magnifiques paysages le long de la Dordogne, mais jusqu'à l'avènement de la route et du chemin de fer, la rivière était un axe commercial essentiel pour toute la vallée. Embarquement à Spontour. 

Aujourd'hui la gabare permet aux touristes de découvrir le magnifique paysage le long de la Dordogne
Aujourd'hui la gabare permet aux touristes de découvrir le magnifique paysage le long de la Dordogne
A la grande époque de la batellerie, au 19ème siècle, des centaines de gabares naviguent sur la rivière Dordogne, elles transportent du bois de Corrèze pour fabriquer des tonneaux dans les vignobles du bergeracois et du bordelais. 

La navigation ne se fait que deux fois par an, au printemps avec la fonte des neiges, et à l'automne avec les crues. Car il n'y a pas encore de barrages, et la rivière est tumultueuse. D'ailleurs certains bateaux n'arrivent jamais à destination. 

Et particularité, le voyage est à sens unique. Les gabariers descendent le courant, mais ne savent pas le remonter. Il leur faut donc cinq jours pour arriver à destination, et trois semaines à pied pour rentrer chez eux.
 
L'histoire des gabares en Corrèze



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire sorties et loisirs patrimoine culture