Quelques migrants ont choisi de quitter le Limousin

Quand certains migrants repartent
Arrivés en Corrèze il y a une semaine, quelques migrants ont choisi de repartir. Reportage Gaelle Fauquembergue, Julie Radenac, Sébastien Bugeaud

Il y a une semaine, une quarantaine de migrants venant de la jungle démantelée à Calais sont arrivés en Corrèze. Si la majorité d’entre eux va bien entamer des démarches pour demander le statut de réfugié, quelques-uns ont choisi de reprendre la route.

Par Franck Petit

Il y a une semaine, 16 hommes afghans sont arrivés à Voutezac. Deux d’entre eux ont choisi de repartir pour Paris ou l’Angleterre afin de tenter de rejoindre leurs proches, convaincus que l’OFPRA (Office des Réfugiés et Apatrides) ne leur accorderait pas le statut qui leur permettrait de rester en France.

A Saint Pierre de Gimel, 2 migrants ont aussi choisi de repartir, quittant le département qui les avait accueillis, et attristant les bénévoles.
La majorité des hommes arrivés en limousin envisagent malgré tout un avenir en France.

Pour les migrants qui ont fait le choix de rester, les associations qui leur viennent en aide recherchent des vélos, des ordinateurs et du matériel de rasage. 

Sur le même sujet

Fraude à la licence IV : les commerçants de Sarlat s'inquiètent

Les + Lus