• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Renforcement de l'hospitalisation à domicile en Corrèze

© Illustration - pixabay
© Illustration - pixabay

L'Agence régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine s'engage en 2018 dans un plan d'action de développement de l'HAD (hospitalisation à domicile) en Corrèze. Le département est en effet sous-équipé pour répondre à la demande. 

Par Hélène Abalo

L'hospitalisation à domicile offre beaucoup d'avantages. En matière de coût de santé d'abord mais aussi et surtout sur le plan humain. Problème en Corrèze, les structures spécialisées dans l'HAD ne sont que deux et ne parviennent pas à satisfaire les besoins. Alors que le ministère de la Santé a fixé l'objectif de 30 à 35 patients pris en charge par l'HAD par jour, le département n'atteint que 22.5. 

L'ARS, l'agence de santé régionale de Nouvelle-Aquitaine vient de signer un contrat d'objectifs revu à la hausse avec ces deux prestataires de l'HAD : regroupement des deux structures pour une mutualisation et moyens et sectorisation géographique pour optimiser les permanences de soins et les déplacements des personnels.  
 
La Nouvelle-Aquitaine veut développer l'hospitalisation à domicile
L'hospitalisation à domicile est une alternative qui offre beaucoup d'avantages. Exemple en Corrèze. •Marie Montout Infirmière-coordinatrice HAD association relais-santé •Romain Alexandre Directeur de la délégation de Corrèze ARS Nouvelle-Aquitaine - Reportage : Thierry Girault & Marine Nadal Montage : Marina Fillon



Les conditions de l'HAD

L'hospitalisation à domicile est une alternative aux séjours dans un établissement de santé. Elle s'adresse aux victimes d'accidents ou encore aux malades chroniques. Elle peut également être prescrite dans le cadre de soins palliatifs. Il faut évidemment que le domicile permette l'accueil du malade, qui ne doit pas vivre seul.  


Sur le même sujet

Opération péage gratuit jeudi soir à Pau, 1e action des gilets jaunes contre la hausse des taxes

Les + Lus