• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Biographie : sortie de “Bernadette Chirac, les secrets d’une conquête” qui a débuté en Corrèze

Bernadette Chirac a fait ses premiers pas en politique en Corrèze. / © AFP / Belga Photo Nicolas Lambert
Bernadette Chirac a fait ses premiers pas en politique en Corrèze. / © AFP / Belga Photo Nicolas Lambert

Dans son livre "Bernadette Chirac, les secrets d’une conquête", le journaliste Erwan L’Elélouet revient sur le parcours d’une femme qui a marqué de son empreinte la sphère politique française. Une aventure débutée en Corrèze en 1971.
 

Par Justine Saint-Sevin

Elle est l’une des figures incontournables de la scène politique française de ces dernières décennies. "Une femme, épouse d’une président, mère de famille, qui aura tenté de se faire sa place autant que de préserver celle des siens", résume les éditions Fayard pour présenter la biographie du journaliste Erwan L’Eleouet estampillée "Bernadette Chirac, les secrets d’une conquête". L’écrivain propose notamment un retour sur les premiers pas de cette dernière, en Corrèze.
 

"C’est un destin très romanesque. Pour comprendre Bernadette Chirac, il fallait aller en Corrèze rencontrer les premiers militants qui ont vu débarquer cette femme qui n’était pas destinée à faire de la politique, mais que son mari a lancé. Elle n’avait pas le choix en 1979, elle avait 45 ans", expose l’auteur de l’ouvrage, rédacteur en chef du magazine de France 2 Un jour/Un destin, invité de notre journal le mardi 26 février.
 

Archives et témoignages inédits


Dans cette biographie, fruit de deux ans d’enquête et d’une rencontre avec Bernadette Chirac, l’auteur livre anecdotes inconnues et clés de compréhension d’un destin extraordinaire, en ce sens qu’il sort de l’ordinaire et revêt une imprévisibilité certaine.  "(Les Corréziens) ont vu débarquer cette femme d’une classe un peu supérieure, qui n’avait pas les bonnes chaussures pour la campagne, qui n'était pas habituée à lever le coude dans les fermes corréziennes. Elle va néanmoins, comme une femme travailleuse, se rendre dans ces fermes avec son grand cahier d’écolière et noter toutes les doléances qu’elle entend".
 

(Jacques Chirac) l'a trouvé trop lente, et il l’avait surnommé la tortue", abonde Erwan L’Eléouet.


L’un des objectifs d’Erwan L’Eléouet est également de raconter comment Bernadette Chirac a gagné son indépendance grâce à son statut d’élue locale, élue pour la première fois en 1971 au conseil municipal de la commune de Sarran, avant de devenir en 1979 la première dame à siéger comme conseillère générale en Corrèze.

Une campagne pour les cantonales suivit de très près par son époux, Jacques Chirac alors président de la République. "Il appelait chaque soir pendant les cantonales pour vérifier le nombre de maisons que sa femme avait visité. Il l'a trouvé trop lente et il l’avait surnommé la tortue. Les militants racontent qu’il mentait sur le nombre de maisons visités."


 

Sur le même sujet

Interview de Vincent Rey, Chef de file UDI87, à 6 mois des municipales

Les + Lus