• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Jérôme Rodrigues à un débat des Gilets Jaunes à Tulle

Jérôme Rodrigues à Tulle ce vendredi 8 mars / © E.Richard/H. Lucas/AFP
Jérôme Rodrigues à Tulle ce vendredi 8 mars / © E.Richard/H. Lucas/AFP

Plus de 300 personnes sont venues écouter un des leaders du mouvement Gilets Jaunes hier soir vendredi 8 mars à Tulle. Jérôme Rodrigues qui fût blessé par un tir de flash-ball lors d'une manifestation parisienne a demandé la poursuite des manifestations. 
 
 

Par Martial Codet-Boisse

Ils étaient en nombre ce vendredi 8 mars au soir dans le grand amphithéâtre du conseil départmental de Corrèze à Tulle. Plus de 300 sympathisants Gilets Jaunes venus parfois de départements limitrophes afin d'écouter José Rodrigues. L'homme originaire de Seine-Saint-Denis, figure du mouvement des Gilets Jaunes, avait été blessé en janvier dernier par un tir de flash-ball lors d'une manifestation à Paris.   

Il faut continuer à manifester. Jérôme Rodrigues

Jérôme Rodrigues a réfuté l'idée du grand débat organisé par Emmanuel Macron, une consultation citoyenne qui ne "servirait que les intérêts du président de la République" selon lui. Un leader qui se déplace dans plusieurs régions alors que le mouvement donne des signes de faiblesse même si l'intéressé s'en défend. Au micro de nos confrères de France Bleu, il a déclaré " l'essouflement, c'est un phénomène médiatico-gouvernemental qui sert uniquement à nous démotiver, sauf qu'ils n'ont pas compris que ça nous motive encore plus !". Même si la plupart des ronds-points de France ont été évacués, une délégation de Corrèze a prévu de manifester ce samedi 9 mars à Bordeaux pour le XVIIe acte des Gilets Jaunes ce samedi. 
 

Sur le même sujet

Les Restos du Cœur lancent leur collecte nationale pour continuer l'aide alimentaire pendant l'été

Les + Lus

Les + Partagés