Cet article date de plus de 8 ans

Le jeune corrézien qui a apostrophé François Hollande lors de sa visite à Tulle s'exprime

"Faudrait pas oublier d'être de gauche" a dit un Tulliste au président de la République lors de sa visite au salon du livre jeunesse. Une petite phrase reprise par la presse écrite et radio. Une de nos équipes a rencontré ce jeune militant associatif
Florent Moussour, le jeune corrézien qui a apostrophé François Hollande
Florent Moussour, le jeune corrézien qui a apostrophé François Hollande
Florent Moussour, 28 ans, n'avait pas prévu de parler au Président, mais pour ce militant associatif de gauche, l'occasion était trop belle samedi de le rencontrer lors du salon du livre jeunesse de Tulle. 

Le jeune corrézien, qui a voté pour François Hollande au second tour, a confié à notre équipe sa déception que le chef de l'Etat n'ait notamment, selon lui, pas pris de mesures pour résister à la finance.

Après avoir interpellé François Hollande, Florent Moussour a été à son tour apostrophé par Valérie Trierweiller.

Reportage : Emmanuel Braud et Pascal Coussy

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
françois hollande politique