Le laboratoire départemental d'analyse de Tulle devrait bientôt pouvoir dépister les variants de la Covid-19

Basée à Tulle, la nouvelle structure Qualyse est spécialisée dans le séquençage génétique animalier. Elle vient d'effectuer une demande d'accréditation pour pouvoir analyser les échantillons de Covid-19 et pister les différents variants.

Le laboratoire Qualyse est prêt à se lancer dans le séquençage génétique des variants de la Covid-19.
Le laboratoire Qualyse est prêt à se lancer dans le séquençage génétique des variants de la Covid-19. © F3 Limousin

Spécialisé dans la surveillance épidémiologique animale, le laboratoire interdépartemental Qualyse - qui compte quatre antennes en Corrèze, dans les Deux-Sèvres, la Vienne et la Charente-Maritime - s'est investi depuis le début de la pandémie de Covid-19. Dès avril 2020, le gouvernement a autorisé les laboratoires vétérinaires à effectuer des tests de dépistage. Aujourd'hui, le laboratoire Qualyse en réalise plus d'un millier chaque jour.

Cette nouvelle structure se dit prête à franchir une nouvelle étape, en se lançant dans le séquençage génétique des tests PCR, qui permet de déterminer la présence des différents variants dans les échantillons prélevés. Elle vient de déposer sa demande d'accréditation auprès du Centre national du référencement de l'Institut Pasteur. Le feu vert est attendu pour la fin du mois.

"Nous avons un cahier des charges fourni par le centre national de référence. Il faut y répondre", explique Cyril Maingourd, le responsable de l'unité génomique Qualyse, "C'est ce qu'on a mis en oeuvre ces dernières semaines. Les échantillons ont été envoyés. Nous attendons la réponse".

Du séquençage dans les eaux usées

Le laboratoire tulliste s'est aussi spécialisé sur la recherche de la covid dans les eaux usées. A raison de 40 tests par semaine, il étudie les eaux d'une vingtaine de stations d'épuration françaises, afin de déterminer la concentration en virus dans les eaux usées, et donc prévenir d'éventuels clusters...
"A terme, nous voudrions faire du séquençage pour identifier la diversité des virus présents dans les eaux usées. Notre outil de travail le permet", rajoute Cyril Maingourd.

Une habilitation au séquençage Covid serait une belle reconnaissance pour le laboratoire, qui se dit prêt à développer ses analyses génétiques dans des secteurs comme l'oncologie ou certaines maladies infectieuses.
 

Le laboratoire départemental d'analyse de la Corrèze veut pister les variants de la Covid-19

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société