Covid-19 : une circulation toujours importante du virus dans notre région

Le taux d’incidence baisse, mais cette diminution est à interpréter avec prudence. En effet, la circulation du virus reste active en Nouvelle-Aquitaine comme en témoigne l’augmentation du taux de positivité qui atteint 6,6% (contre 5,2 % semaine 13).

Centre de dépistage sur le campus universitaire de Poitiers
Centre de dépistage sur le campus universitaire de Poitiers © Laurent Gautier, France Télévisions

Comme toutes les semaines, Santé publique France publie les derniers chiffres du virus dans notre région. La vigilance reste de mise.

Taux de positivité en hausse dans toutes les classes d'âge

Le taux d’incidence baisse à 197,6/100 000 habitants (contre 225,7 semaine 13), mais cette diminution est à interpréter avec prudence. La circulation du SARS-CoV-2 reste très active dans la région avec un taux d’incidence de 197,6 / 100 000 hab. Ce taux d’incidence inclut le Lundi de Pâques, avec une forte diminution de l’activité de dépistage durant ce jour férié, à laquelle vient s’ajouter la fermeture des établissements scolaires à compter du 2 avril, entraînant l’arrêt des campagnes de dépistage massif organisées dans ces établissements. Ainsi la diminution du taux d’incidence ne reflète pas la dynamique actuelle de l’épidémie.

Cette baisse du taux d'incidence est mécanique car le dépistage a baissé. Il faut maintenir la vigilance. On en saura plus la semaine prochaine.

Sophie Larrieu, Santé publique France à Bordeaux

Le taux de positivité est en augmentation et toujours au-dessus du seuil d’attention de 5,0 % en semaine 14. En effet, la circulation du virus reste active en Nouvelle-Aquitaine comme en témoigne l’augmentation du taux de positivité qui atteint 6,6% (contre 5,2 % semaine 13).

Infographie réalisée par Sarah Paulin - taux de positivité dans les départements aquitains, au regard des semaines précédentes - Source Santé publique France - 

Le taux d’incidence le plus important concerne toujours les 15-44 ans (287,3/100 000 hab.). Le taux de positivité est en hausse dans toutes les classes d’âge, sauf chez les plus de 75 ans où il demeure stable.

Le taux d’incidence est en baisse dans la moitié des départements de la région Nouvelle-Aqutiaine : Charente (-21%), Corrèze (-20%), Dordogne (-26%), Gironde (-21%), Lot-et-Garonne (-12%) et Pyrénées-Atlantiques (-18%). En revanche, il augmente en Creuse (+29%) et reste relativement stable dans les autres. Le taux de dépistage est en baisse dans tous les départements en semaine 14 : Gironde (-36%), Landes (-35%) et Dordogne, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques (-34%).

Impact positif des mesures nationales de confinement

Au 11 avril, 1 344 personnes étaient hospitalisées, dont 265 en services de réanimation ou de soins intensifs (+28 par rapport à la semaine 13).
L’occupation des lits pour Covid-19, hors transferts, tend à augmenter. Parmi les tests effectués semaine 14 (du 5 au 11 avril), la proportion de suspicion du variant anglais est de 85,5 % et celle des variants dits «sud-africain» ou «brésilien» est de 3 %.

Les mesures de freinage de l’épidémie mises en œuvre le 3 avril semblent jouer un effet positif, mais la diminution du dépistage durant cette période rend l’interprétation difficile, aussi l’analyse des données consolidées de la semaine 15 permettra d’avoir une vision plus stabilisée de la dynamique régionale.

La dynamique est convaincante. Le taux d'incidence baisse mais cela reste léger contrairement aux deux précédents confinements.

Sophie Larrieu - Santé publique France à Bordeaux -

La couverture vaccinale parmi les plus élevées du territoire national

Au 15 avril, 1 224 619 Néo-Aquitains ont reçu au moins une dose de vaccin (20,4 %) et 413 395 ont reçu les deux doses (6,9 %). La Nouvelle-Aquitaine est toujours la région qui vaccine le plus après les régions Ile-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes.

Parmi les personnes qui ont reçu au moins une dose de vaccin : 65 % ont été vaccinées avec le vaccin Pfizer-BioNTech, 27,7 % avec le vaccin AstraZeneca et 7,3 % avec le vaccin Moderna. A noter que 98 % des résidents en EHPAD/ULSD ont reçu une dose de vaccin et 78,1 % les deux doses.

Au total, 69 % des 75 ans et plus ont reçu une dose de vaccin. La couverture vaccinale en Nouvelle-Aquitaine reste parmi les plus élevées du territoire national.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société confinement