L'usine à pellets de Viam et de Bugeat autorisée

© F3 Limousin
© F3 Limousin

C'est un dossier corrézien sensible qui vient de connaître une nouvelle avancée. En jeu, la future implantation à cheval sur les communes de Viam et de Bugeat d'une usine à pellets. Le préfet de la Corrèze vient de donner l'aval.

Par Mary Sohier

Le préfet en guise d'arbitre. Bertrand Gaume vient de signer l'arrêté préfectoral qui autorise l'implantation de l'usine à pellets à Viam et Bugeat.

Sur le plateau de Millevaches, cette signature est diversement accueillie. Michèle Guillou, maire de Viam, s'est prononcée pour l'implantation : "Je pense qu'à tous les niveaux, tout le monde a participé à ce que ce projet soit le plus honnête possible." Économiquement parlant, une vingtaine d'emplois devrait être créé.

Les opposants ne désarment pas

Du côté des opposants au projet, on estime qu'il y aura des nuisances sonores, une pollution atmosphérique et surtout l'impact sur la forêt sera catastrophique pour l'avenir. Antoine, membre de l'association "Non à la montagne pellets" :

Il faut laisser les souches et les branchages se dégrader pour réenrichir les sols qui sont déjà extrêmement sollicités par le modèle industriel.


Des recours devraient être déposés. Mais avant, une manifestation est prévue sur le site le dimanche 29 avril à 14 heures

L'usine à pellets de Viam autorisée
C'est un dossier corrézien sensible qui vient de connaître une nouvelle avancée. En jeu, la future implantation à cheval sur les communes de Viam et de Bugeat d'une usine à pellets. Le préfet de la Corrèze vient de donner l'aval. Intervenants : Bertrand Gaume, préfet de la Corrèze ; Michèle Guillou , maire (SE) de Viam et Antoine, membre de l'association "Non à la montagne-pellets". - Thierry Girault, Laurent Du Rusquec et Jean-Laurent Cire.

Sur le même sujet

Safran dédommage Dassault pour moteur défectueux avec un chèque de 280 millions de dollars

Les + Lus