Cet article date de plus de 4 ans

Vendanges en Corrèze : se faire une place en Nouvelle-Aquitaine

Les vendanges battent leur plein et notamment en Corrèze dans le Pays de Brive. Si on est loin des 16 700 hectares de la fin du XIXe siècle, les viticulteurs ne renoncent pas à se faire une place dans la terre viticole de la Nouvelle-Aquitaine. Une AOC pourrait bientôt voir le jour.

Les vendanges sont en cours en cette fin septembre 2016 sur les 70 hectares de vignes de la Corrèze. Entretien avec René Maury, président de la cave des coteaux de la Vézère
La Nouvelle-Aqutaine est la deuxième région viticole française en surface avec 215 000 hectares de vignes. Alors certes entre le Bordelais et les Charentes, la Corrèze n'est pas synonyme de vignobles mais reste synonyme de terroir. Les vendanges ont débuté sur les quelque 70 hectares de vignes.

Vendanges saines


La sécheresse a eu du bon en cette année 2016. Elle a empêché le développement de maladies et cela permet d'aborder les vendanges dans de bonnes conditions. Quantitativement, les volumes pourraient être supérieurs à ceux de 2015.

En quête de notoriété

Les Vins de la Corrèze ont été présentés (et dégustés !) dernièrement lors de l'inauguration d'une exposition au musée du Quai Branly à Paris. Un pas de plus vers une reconnaissance. La prochaine étape ? L'obtention d'une AOC. Le dosser suit son cours et selon René Maury, président de la cave des coteaux de la Vézère, il a de bonnes chances d'aboutir.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie région nouvelle-aquitaine politique fusion des régions réforme territoriale