VIDÉO. Les vacanciers de la rentrée profitent du calme de septembre

Publié le
Écrit par David Caldas
durée de la vidéo : 00h01mn43s
Si ce lundi 4 septembre est synonyme de reprise pour la majorité des Français, c'est le moment que certains ont choisi pour partir en vacances. En Corrèze, ces vacanciers tardifs profitent de la quiétude et des températures anormalement élevées de septembre. ©Jules Boudier, Thomas Chollet-Lunot

Si ce lundi 4 septembre est synonyme de reprise pour la majorité des Français, c'est le moment que certains ont choisi pour partir en congés. En Corrèze, ces vacanciers tardifs profitent de la quiétude et des températures anormalement élevées de septembre.

Les uns les trouveront cruels. Les autres, simplement patients ! Quoi qu'il en soit, en ce lundi synonyme de rentrée scolaire, les vacanciers de septembre font des envieux. Au camping de Viam (Corrèze), ceux qui peuvent se le permettre profitent du calme et des températures anormalement élevées pour se mettre au vert.

Des plages et des routes enfin désertes

Depuis une semaine, il n'est pas difficile de trouver un emplacement. "On vient profiter de la quiétude et surtout s'éloigner de la foule, sourit un touriste. La période juillet-août, pour nous, ce n'est pas possible !" Qu'ils barbotent au bord du lac, se prélassent sur leurs transats ou déploient fièrement leurs tentes, tous les campeurs arborent ce petit sourire satisfait, l'air apaisé, narguant involontairement leurs compatriotes à nouveau plongés dans les cartables et les embouteillages. Jean-Luc, motard, profite des routes corréziennes enfin désertes : "Je fais un grand road-trip, je suis parti du Finistère, et puis j'crois que j'vais descendre dans le sud, dans les parcs naturels, peut-être jusqu'à l'Italie, ouais !"

L'été indien, une aubaine pour les professionnels du tourisme

La hausse inhabituelle des températures que connaît la Nouvelle-Aquitaine constitue une opportunité pour les professionnels du tourisme. "Avec cette belle chaleur, sur le plateau de Millevaches, à sept-cents mètres, on va avoir une belle rentrée, se réjouit Anthony Moreau, gérant du camping du Lac-de-Viam. Pour nous, c'est l'équivalent de dix à quinze camping-cars dans la journée."

Mais alors, quel est le profil de ces vacanciers de la dernière heure ? "Pour le coup, on est sur des retraités ou des jeunes familles avec des enfants qui ne sont pas encore scolarisés."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité