VIDÉO. Tarnac : le bois du chat, symbole de la gestion des forêts privées en France

Depuis le mois de décembre, la coupe rase dans la forêt de feuillus Le bois du Chat à Tarnac mobilise. Et la tension ne retombe pas. Plus de 300 personnes ont manifesté ce lundi 6 mars. Des voix contre le projet, d'autres favorables à la coupe rase.

La coupe rase a déjà commencé dans cette forêt privée de feuillus de 8 hectares. Très rapidement, un comité de soutien au bois du chat s'est créé. Ce lundi matin, les partisans de cette coupe rase faisaient aussi entendre leur voix. 

durée de la vidéo : 00h01mn48s
300 manifestants se sont retrouvés dans le bois du Chat à Tarnac ce lundi 6 mars. Certains favorables à la coupe rase, d'autres opposés. Les points de vue se sont confrontés. ©France Télévisions

Parmi eux, des propriétaires ou exploitants forestiers. Plusieurs élus également, dont le député LR de la Corrèze Francis Dubois.  

tweet

"Même si les changements climatiques vont plus vite que la loi aujourd'hui sur ces affaires-là, ça ne nous autorise pas à sortir du cadre de la loi", indique Francis Dubois. 

Le droit ou l'usage ? 

Le propriétaire de la forêt a le droit pour lui, clament les partisans de la coupe rase, mais les lois ne sont plus toujours adaptées aux réalités, répondent les opposants. "Les textes évoluent toujours dans les luttes, explique Thierry Letellier, maire de La Villedieu (23), du parti des opposants. Si on attend que les députés, les sénateurs votent une loi sur les coupes rases, notamment ici où il y a beaucoup de pentes, beaucoup de sources, dans la vallée de la Vienne, on va attendre longtemps."

Certains propriétaires de forêts présents dans la manifestation s'opposent à la coupe rase, "il est possible d'avoir un revenu régulier et conséquent sans coupe rase", explique l'un deux. Face à eux, des représentants de la filière sont favorables à la coupe rase, pour remplacer les feuillus par des douglas plus résistants aux changements climatiques, indiquent-ils. 

Deux visions différentes de l'avenir de la forêt qui s'opposent.