Coupe d'Europe : défaite de l’UBB face à Leicester, « la meilleure équipe a gagné » (C. Urios)

Publié le
Écrit par C.O avec AFP

Leicester, leader invaincu du championnat anglais, a pris le dessus sur Bordeaux-Bègles, premier du Top 14, battu 16-13 samedi au stade Chaban-Delmas lors de la 1re journée de Coupe d'Europe de rugby (Poule B).

 "Aujourd'hui, la meilleure équipe a gagné, je n'ai absolument pas de regret », a déclaré Christophe Urios, la manager de l’UBB. « Il nous a manqué de jouer un match complet. C'est difficile de battre des équipes de ce niveau en ne jouant que 45 minutes. Je nous ai trouvés en difficulté en 1re période, physiquement surtout, et manquant d'intensité. On a d'abord été pris par la vitesse et la qualité de leur jeu au pied, leur fraîcheur physique. On a subi mais on s'en sort bien, à 10-10 à la pause. Après, on a plutôt bien mené la 2e période, mais trop de joueurs n'ont pas joué à leur niveau. On va bien régénérer et se remettre en route pour aller chercher à prendre plus de points aux Scarlets".

L'UBB mène...

C'était un duel de chefs, il a tourné à l'avantage du double champion d'Europe, clinique et peut-être un peu plus discipliné que l'UBB aux yeux de l'intransigeant arbitre irlandais Andrew Brace, vieille connaissance du rugby français. Il y aura surement à redire sur certaines décisions pas toutes comprises par le camp girondin qui a quand même mené 13-10, a pris l'ascendant mais s'est ensuite fait punir par deux pénalités du métronome George Ford, roi de l'occupation du terrain.

Les hommes de Steve Borthwick, sûrs de leur stratégie -pression, occupation, récompense- qu'ils ont récitée à la perfection, ont d'abord inscrit, comme à la parade et en supériorité numérique -carton jaune pour Douglas (18e)- le premier essai de la partie: un renversement d'attaque avec course tranchante de Bryce Hegarty puis passe en cloche pour Guy Porter à la conclusion (10-3, 21e).

La réponse des Bordelais, en manque de souffle et perdant la bataille de l'occupation, est intervenue juste avant la mi-temps, là aussi en supériorité numérique (carton jaune pour Hosea Saumaki): un essai en première main signé Jean-Baptiste Dubié, servi à hauteur par Yoram Moefana, pour une égalisation bienvenue à la pause (10-10).

Au retour, Ford a eu des ratés, sur une pénalité, une touche directe, ce qui a inversé la tendance. L'emprise bordelaise a alors permis à Maxime Lucu de mettre les siens devant (13-10, 53e), sans suite, malgré plusieurs temps forts mal conclus par des Bordelais volontaires, un peu trop pour M. Brace.

...mais fait des fautes

Dans une fin de match tendue, l'UBB a été signalée deux fois à la faute, sur une mêlée poussée en travers (69e), puis sur un plaqueur ne sortant pas de la zone de ruck (77e). Deux offrandes que Ford n'a pas laissé passer pour offrir une victoire précieuse à ses couleurs.

Cette défaite à domicile compromet déjà les chances de l'équipe de Christophe Urios, d'autant qu'il faudra se rendre en janvier au Welford Road Stadium, l'antre des Tigers qui poursuivent leur sans-faute depuis le début de saison: dix victoires en dix matches.

 

           

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité