Coupure d'électricité : le Limousin dans le noir pendant près de deux heures

Une très importante coupure d'électricité s'est produite dans la soirée de ce 3 septembre 2020 sur une grande partie du Limousin. Il s'agit d'une panne sur une ligne haute tension survenue dans l'Indre. A 23 heures, le courant était rétabli progressivement. 

© Pascal Coussy - France Télévisions
Non, ce n'est pas votre compteur. Si vous habitez en Haute-Vienne, en Creuse et dans certains secteurs de la Corrèze, vous avez forcément constaté cette coupure de courant ce jeudi 3 septembre 2020. Un vaste panne électrique a affecté, entre 21h20 et 23h, une bonne partie du Limousin. 
 

Jusqu'à 270 000  foyers ont été privés de courant : Selon plusieurs témoignages, certains réseaux téléphoniques ont semble-t-il été impactés.
Il s'agit d'une panne qui a touché la "zone de transport", c'est-à-dire la zone qui "achemine l'électricité des centrales de production vers les zones de consommation, grandes agglomérations ou grandes entreprises. Il est composé de lignes à haute tension (63 000 et 90 000 volts) et à très haute tension (225 000 et 400 000 volts)".

Cette zone est gérée par RTE (Gestionnaire du réseau de transport d'électricité).

La ligne à haute tension défaillante est située dans l'Indre mais la panne a affecté les départements limitrophes. 
 

Sur les réseaux sociaux, vous avez été  nombreux à nous préciser quels secteurs étaient touchés. 
 
A 23 heures, 60 000 foyers étaient encore impactés en Haute-Vienne, 4 000 sur la Creuse.
RTE, qui gère ce réseau à haute tension, annonçait un retour à la normale avant minuit, tandis qu'Enedis restait vigilante sur les conséquences que pouvait avoir cette panne sur le réseau de distribution. 
 
Cet incident n'a causé aucun dégat majeur. La gendarmerie de la Haute-Vienne a reçu, en l'espace de plus d'une heure, quelque 250 appels téléphoniques pour obtenir des renseignements et tient à préciser que les appels aux secours ne sont réservés qu'aux urgences.
Chez les pompiers de la Haute-Vienne, ce sont près de 900 appels qui sont parvenus dans le même temps, entre demandes d'informations et demandes d'interventions, notamment pour des ascenseurs bloqués, fits qu'ont également connus les pompiers de la Creuse.

Enfin à Limoges, deux tentatives d'effraction sur des bars-tabac, au moment de la coupure. La police y mène des investigations, ce vendredi 4 septembre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers énergie environnement