Covid-19 : le taux d'incidence augmente encore en Nouvelle-Aquitaine

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.L

Tous les indicateurs virologiques sont en hausse en Nouvelle-Aquitaine, selon Santé publique France. Le taux d’incidence reste néanmoins sous le seuil d’alerte de 50 pour 100 000 habitants. Le point épidémiologique de la semaine.

L'Agence régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine appelle à la vaccination et au maintien des gestes barrières notamment le port du masque durant l'été pour lutter contre la propagation du virus. Consultez les chiffres de la semaine dans cet article.

Le taux d'incidence repart à la hausse 

►Le taux d'incidence en Gironde est de 42,9 et le plus élevé est dans les Pyrénées-Atlantiques avec 63,5 pour 100 000 habitants en semaine 27 (5 au 11 juillet). Pas d'augmentation dans les Landes où ce taux diminue.

1 863 nouveaux cas ont été confirmés dans la région contre 1 260 en semaine 26 et 914 en semaine 25. Le taux d’incidence est en hausse pour la 2e semaine consécutive et s’élève à 31,1 pour 100 000 hab. (contre 21,0 pour 100 000 en semaine 26 et 15,2 en semaine 25). Il reste toutefois inférieur au seuil d’alerte de 50 pour 100 000 habitants.

Le taux de positivité augmente légèrement depuis deux semaines mais reste faible puisqu’il est de 1,2 % (contre 1,0 % en semaine 26 et 0,8 % en semaine 25). Ce taux est de 0,7 % chez les personnes asymptomatiques (stabilité) et de 7,7 % chez les symptomatiques (contre 6,0 % en semaine 26).
Le taux de dépistage est également en hausse et s’établit à 2 496 pour 100 000 hab. (contre 2 198 pour 100 000 hab. en semaine 26).

Le taux d’incidence augmente fortement chez les 15-44 ans

Le taux d’incidence augmente fortement chez les 15-44 ans et dans une moindre mesure chez les moins de 15 ans ; ce taux diminue chez les 65-74 ans et reste stable dans les autres classes d’âge. Les 15-44 ans présentent toujours le taux le plus élevé et ce taux est supérieur au seuil d’alerte de 50 pour 100 000 habitants puisqu’il est de 70,4 pour 100 000 hab. Dans les autres classes d’âge, le taux d’incidence reste inférieur au seuil d’attention de 20 pour 100 000 habitants.

Le taux de positivité augmente chez les 15-44 ans (+ 0,4 point) ; il reste stable dans les autres tranches d’âge. Le taux le plus élevé est toujours observé chez les 15-44 ans (1,7 %). Dans les autres classes d’âge, le taux de positivité est inférieur à 1 %.

L’augmentation des taux d’incidence et de positivité chez les 15-44 ans s’accompagne d’une hausse de l’activité de dépistage. Cette classe d’âge enregistre le taux de dépistage le plus élevé (supérieur à 4 000 pour 100 000 hab.). Dans les autres tranches d’âge, ce taux est stable ou en diminution et inférieur ou proche de 2 000 pour 100 000 hab.

Dépistage 

Le taux de positivité est stable ou en hausse dans tous les départements sauf la Vienne où il diminue. Ce taux varie entre 0,6 % dans le Lot-et-Garonne et 2,1 % dans les Pyrénées-Atlantiques. Le taux de dépistage reste stable ou augmente dans tous les départements sauf les Landes où il est en diminution. La Gironde et les Pyrénées-Atlantiques présentent les taux les plus élevés de la région (supérieurs à 3 000 pour 100 000 habitants).

Les nombres de nouvelles hospitalisations et de nouvelles admissions en services de soins critiques restent faibles en semaine 27 avec 26 hospitalisations conventionnelles (27 en semaine 26) et 8 admissions en services de soins critiques (8 en semaine 26).

Vaccination au ralenti

Au 13 juillet 2021, 59,1 % des Néo-Aquitains (n = 3 546 558) ont reçu au moins une dose de vaccin, soit une progression de + 1,9 pts en une semaine, et 45,7 % de la population (n = 2 740 525) est complétement vaccinée (+ 4,9 pts). Parmi l’ensemble des personnes éligibles à la vaccination (âge supérieur à 12 ans), 67,7 % on reçu au moins une dose et 52,1 % sont complètement vaccinés.

Depuis deux semaines nous observons un ralentissement de l’initiation du schéma vaccinal dans toutes les tranches d’âges sauf chez les 12-17 ans. Ces derniers ont la plus forte progression pour la couverture vaccinale au moins 1 dose, atteignant désormais 24,2 % (+ 5,0 pts). Elle poursuit également une lente augmentation chez les 18-39 ans et atteint 51,1 % (+ 3,1 pts).

La progression de la couverture vaccinale complète est particulièrement forte chez les 40-49 ans par rapport à la semaine précédente (+ 8,6 pts), et a aussi bien progressé chez les 18-39 ans (+ 7,2 pts). Chez les 65-74 ans, la couverture vaccinale complète atteint à présent 83,8 % et 82,5 % chez les 75 ans et plus. Au sein de la région, les disparités de couvertures vaccinales persistent avec une couverture schéma complet inférieure à 45 % en Gironde, dans les Deux-Sèvres, en Charente, dans le Lot-et-Garonne et en Dordogne tandis qu’elle est supérieure à 50 % dans les Pyrénées-Atlantiques et la Creuse.